Maître Corbaque reliure

Maître Corbaque

Dessin: E411 - Scénario: Zidrou
  • Projet Sandawe
  • Maître Corbaque

    A chaque profession sa BD. Les journalistes ont Tintin, les infirmières ont Les Femmes en Blanc, les profs ont Les Profs, et les gens de robe ont à présent Maître Corbaque, qui nous donne une vision satirique du monde judiciaire en 44 pages de gags.

    project board
  • Pièce à conviction n°2

    Pièce à conviction n°2 : Il était beau, mon légionnaire 2/3 Pièce à conviction n°3 : Il était beau, mon légionnaire 3/3
  • La JUSTICE

    La JUSTICE : Désintéressée, impartiale. Irène CORBAQUE : Ce rapace des temps modernes n´a pas son pareil pour déterrer des affaires aussi juteuses que puantes. Cette very véreuse personne ne recule devant aucune entourloupe pour emporter le fromage!
  • Monsieur AZERTY

    Monsieur AZERTY : S´affaire aux affaires de notre affairiste. Une fleur sur un tas de fumier. Pièce à conviction n° 5 : Projet de couverture d´album / portes ouvertes!
  • Pièce à conviction n°1

    Pièce à conviction n°1 : Animation dans 'Spirou' Pièce à conviction n°10 : Cause du procès avec Dim
  • Pièce à conviction n° 6

    Pièce à conviction n° 6 : Projet de 4ème de couverture Planche 3 : En route pour un travail alimentaire ...
  • Pièce à conviction n° 8

    Pièce à conviction n° 8 : Cause du procès avec Marcel Marlier Pièce à conviction n° 9 : Cause du procès avec Moulinsart
  • Pièce à conviction n° 3

    Pièce à conviction n° 3 : Présentation de la série dans 'Spirou' Pièce à conviction n° 2 : Couv pour le lancement de la série
  • Pièce à conviction n° 4

    Pièce à conviction n° 4 : Projet de couverture d´album / portes fermées

Voir les visuels

RÉSUMÉ

La première BD au monde financée par des lecteurs ! Maître Corbaque n’est pas une avocate comme les autres : véreuse jusqu’au bout des dents, qu’elle a acérées, elle est prompte à dégainer l’arsenal juridique pour assigner le riche comme le pauvre et l’orphelin, pourvu que cela lui rapporte 50% des dommages et intérêts réclamés — il faut bien vivre ! Cette brebis galeuse du monde judiciaire a séduit les internautes : ils ont été 141 à financer son premier album.

Série : Maître Corbaque | Tome : 1 | Format : Gags et récits courts | Nombre de planches : 44 | Public : Tout public

  • Humour

Avis de l'éditeur

Le beau thème que voilà! Universel et toujours d'actualité en ces années de dérives judiciaires où l'on assigne pour un rien dans l'espoir de toucher le jackpot. Nous sommes tous des assignés en puissance, donc des clients potentiels pour ces nombreux maîtres Corbaque trop heureux de profiter des délires juridiques... et donc également clients potentiels de la première BD à s'en moquer ouvertement!

- Un sujet qui n'est (malheureusement) pas près de se tarir.

- Un public potentiel très large:nous risquons tous, un jour ou l'autre, d'être pris dans l'engrenage judiciaire, donc mieux vaut en rire dès à présent!

DESCRIPTION

Une multinationale du fast-food condamnée à verser des millions de dollars, non pour avoir contribué à la dégradation de la santé mondiale par la malbouffe, mais parce qu’une consommatrice s’est brûlée à cause d’une tasse de café trop chaud… Des procès et jugements absurdes de ce type, l’Amérique en a connu par dizaines et l’Europe commence à rattraper son retard en la matière... Cette machine judiciaire devenue folle ne pouvait qu’inspirer un jour des humoristes. 

Dans «Que Justice soit (mal) faite !», E411 et Zidrou règlent leurs comptes avec une certaine catégorie d’avocats, ceux moins intéressés par un idéal de justice que par la part de gâteau qu’ils pourraient récolter si leur client obtient les mirobolants dommages et intérêts réclamés. Toute ressemblance avec des personnages ayant réellement existé ne serait bien sûr que fortuite… car de telles choses n’arrivent pas dans la réalité, voyons!

Comment ça marche

Cliquez ici pour en savoir plus sur le fonctionnement de Sandawe.

Abonnez-vous à notre newsletter

Twitter

Facebook