Arken reliure

Arken

Dessin: Greg - Scénario: Olivier Vachey - Couleur: Greg
  • Projet Sandawe

Voir les visuels

RÉSUMÉ

À 50 ans révolus, Arken enterre sa vieille mère et sa vie de fermier désabusé pour partir arpenter les routes de l'antique terre d'Aldrak en quête d'aventures et de réponses à un traumatisme de jeunesse.
Des civilisations à l'agonie, un fléau pétrificateur, une menace fantôme… Le contexte est idéal, mais un vieil homme sans expérience peut-il réellement se forger une seconde jeunesse et… sauver un monde ?

Cycle : Les Contresang | Tome : 1/2 | Format : Histoire longue | Nombre de planches : 54 | Public : Adolescents / Adultes

  • Aventure
  • Heroïc Fantasy

Avis de l'éditeur

Avec la quête des "Contresang", titre bien mystérieux qui titille la curiosité, Olivier Vachey et Grégory Delaunay nous offrent un récit d'heroïc fantasy original, centré sur une figure à la personnalité attachante par ses failles et son passé douloureux, loin des clichés des guerriers solides, arrogants et inébranlables. Olivier crée un univers fantastique extrêmement cohérent, complexe, que l'on a hâte d'explorer et d'en découvrir les arcanes en compagnie de cet homme vieillissant poursuivi par de lointains secrets qu'il va progressivement redécouvrir. Et Grégory nous offre de superbes décors, dans lesquels il plonge des personnages graphiquement uniques, dignes de figurer dans la "Quête de l'Oiseau du Temps" ou "Le Seigneur des Anneaux", et de belles mercenaires impressionnantes de sensualité.

Un album dans l'air du temps, qui séduira les amateurs d'heroïc fantasy et de belle et grande aventure dans de somptueux décors.

Budget

Les montants des cinq grands postes du budget de Arken sont les suivants :
1/ Frais de création : 14 700 €
2/ Frais d’impression et de transport : 7 000 €
3/ Frais de commercialisation et de promotion (hors marketing gratuit) : 4 000 €
4/ Frais de contrepartie édinautes : 6 900 €
5/ Frais de gestion commission et marge de sécurité : 6 600 € €

Budget total (arrondi): 39 000 €
Tirage 1ère impression: 4 000 exemplaires.

Le budget effectif (enveloppe globale stable mais ventilation différente des postes possible) sera communiqué après financement.

Pour plus d'informations sur les budgets, voir entre autres : 

DESCRIPTION

DÉBUT DE L'HISTOIRE

Les deux soleils d'Aldrak se lèvent sur un dernier adieu. L'adieu d'Arken à sa vieille mère, une femme castratrice qui a profité d'une expérience traumatisante vécue par son fils lors de sa seule aventure de jeunesse pour le garder sa coupe cinquante années durant. Devenu à contrecœur fermier, Arken n'a pas le temps de s'interroger sur sa liberté retrouvée qu'il est attaqué par une tueuse chargée de l'éliminer et ne doit sa survie qu'à sa faculté surnaturelle à encaisser les coups. Reste à comprendre "pourquoi". Pourquoi s'en prendre à lui ? Et pourquoi maintenant ? En quête de réponses, le paysan bourru cède une seconde fois à l'appel de l'aventure, à trente années d'intervalle, et quitte son lopin de terre. Direction la cité de Kahal, où réside OKréus, son seul ami, détenteur d'ouvrages aussi rares que riches en informations. 
Un petit pas pour un vieil homme, un grand bond vers la fin de l'humanité... Arken n'en a pas conscience, mais il est le pion de forces obscures qui s'apprêtent à déclencher la seconde étape d'un génocide à grande échelle. 

La suite dans l'album !

-----

LES PERSONNAGES

Arken
Arken est un paysan aux aspirations guerrières et aux loisirs cérébraux. Cinquante ans de vie, de déceptions et de drames ressassés par une mère castratrice lui ont façonné une carapace de fatalisme distancié, que vient renforcer sa connaissance du monde extérieur tirée de… ses nombreuses lectures.
Sous ses aspects de vieux sage ronchon sommeille néanmoins une profonde soif d'aventure et une inexpérience de la "vraie" vie et ses remous, notamment affectifs.

Oshirian
Bandit de grand chemin, mais de petite envergure, Oshirian cultive le vocabulaire fleuri, la duplicité et les paradoxes. Pour preuve, elle soutien mordicus être un garçon, mais veut qu'on la protège comme une princesse ! 
Lunatique, partagée entre égocentrisme et aspirations de grandeur, Oshirian se révèle complexe à gérer, mais aussi attachante que rusée.

OKréus  
OKréus est un HarKrëll : un Krëll banni pour avoir choisi de briser la loi d'isolationnisme de son peuple afin de parcourir le vaste monde. Toléré sans plus par les autres peuplades, il se contente de jouer les marchands ambulants avec un entrain inébranlable.
La bonhomie permanente et le cynisme subtil du seul ami d'Arken camouflent cependant une profonde tristesse (de déraciné) et d'autres secrets obscurs, dont d'inattendues aptitudes au combat.

Eliade et Eléïs
Les deux sœur dirigent temporairement la guilde des mercenaires de Kahal. Si elles se plaisent à enseigner le maniement des armes à des mâles autant impressionnés par leurs charmes que leurs techniques, ces filles volcaniques éprouvent beaucoup plus de mal à supporter leur caractère primitif sortis de l'arène.
Affable, mais soupe au lait, Eliade manie le chaud et le froid avec un art consommé. Si elle n'apprécie guère les garçons au point de leur préférer les filles, elle éprouve une affection  irraisonnée (mais facilement analysable) pour les figures paternelles, tel Arken.
Plus vulnérable qu'elle n'y paraît, Eléïs protège sa sensibilité derrière un aplomb irrationnel, une langue acérée et des comportements casse-cou. Sa mauvaise foi et son penchant pour l'alcool l'entraînent toutefois régulièrement à commettre des actes qu'elle nie regretter…

-----

L'UNIVERS

Le monde
Aldrak. Une île frappée par les séismes. Des technologies vaguement médiévales, des sociétés en déliquescence, un écosystème exsangue, des paysages grandioses, un bestiaire inamical…
Aldrak est entouré d'une mer de fange qui s'est "développée" au fil des siècles. Résultat, la navigation au long cours est impossible et la communication avec d'autres continents fait désormais partie de la légende.

L'organisation sociale humaine
La société humaine se compose de sept starosties ayant prêté serment d'allégeance à la famille impériale. La cour impériale résidant en alternance pour une année locale dans chacun des comtés, il n'existe pas de capitale ni de réelle centralisation du pouvoir. Un phénomène facilitant le processus de déliquescence d'une société (sur)vivant entre souvenirs d'un passé glorieux et apathie au présent. 

Les autres peuples
Une douzaine de races intelligentes peuplent Aldrak. Quelques unes côtoient parfois les humains, les autres les évitent au maximum. Seuls points communs apparents : un manque total d'ambition, un taux de fécondité ridicule et un marasme économique et intellectuel entraînant progressivement les civilisations vers leur extinction. Sans que cela ne semble gêner quiconque…

Le Malroche
Une maladie aux origines inconnues, apparue il y a deux décades et frappant uniquement les humains. La vitesse de progression est extrêmement variable, mais les malheureux contaminés terminent invariablement pétrifiés. On les surnomme "les pierreux". 
Une grande croisade est organisée à travers le pays pour éradiquer le mal. Mais personne ne semble savoir comment s'y prendre, ni même par où commencer.



Comment ça marche

Cliquez ici pour en savoir plus sur le fonctionnement de Sandawe.

Abonnez-vous à notre newsletter

Twitter

Facebook