SNUFF: L’INTÉGRALE reliure

SNUFF: L’INTÉGRALE

Initiateur de projet: Philippe Nihoul - Dessin: Bastoche - Scénario: Philippe Nihoul - Couleur: Bastoche - Encrage: Bastoche
  • Projet libre

SNUFF : C'est la fête... et le bordel !

article image

Aujourd’hui, c’est l’anniversaire de Thierry Tinlot, ex-rédac chef de Spirou et de Fluide et emmerdeur notoire, mais au cœur bon. C’est aussi l’anniversaire de mon actrice de nièce en plein tournage. Ces deux événements n’ont aucun lien entre eux et sont dépourvus du moindre intérêt pour ceux qui ne connaissent pas. Raison de plus pour marquer le coup. Et une belle page couleur, une ! 

Mais dans le désordre... Ça bousculera vos habitudes, vous vous empâtez, je trouve. 

 

3 commentaire

SNUFF : LA FÊTE APPROCHE !

article image

N'oubliez pas, les fromages qui puent. Nous, on a déjà donné. Parce qu'une maman, c'est encore plus rare ques des testicules.Sauf, si on est monozygote, bien sûr. 

3 commentaire

SNUFF : PENDANT CE TEMPS, DANS LA JUNGLE DU MATAMAYAS...

article image

On s'est aimés comme on se quitte
Tout simplement sans penser à demain
À demain qui vient toujours un peu trop vite
Aux adieux qui quelque fois se passent un peu trop bien
On fait c'qu'il faut, on tient nos rôles
On se regarde, on rit, on crâne un peu
On a toujours oublié quelque chose
C'est pas facile de se dire adieu
Et l'on sait trop bien que tôt ou tard
Demain peut-être ou même ce soir
On va se dire que tout n'est pas perdu
De ce roman inachevé on va se faire un conte de fées
Mais on a passé l'âge, on n'y croirait plus
Joe Dassin
Pas mieux. Joe Dassin est un génie, c'est d'ailleurs lui qui a défintivement tranché le débat sémiologique "Pain au chocolat/Chocolatine". Barack Obama a eu un prix Nobel pour beaucoup moins que ça. 

3 commentaire

SNUFF : Ce qu'il ne faut jamais faire en BD, leçon 1

article image

De l'alcool, du tabac, un gros mot, de la violence gratuite, une allusion salace et une bite. La quintessence de ce qu'il ne faut jamais faire en BD et tout ça en une seule case. Je crois qu'on est pas mal là...

7 commentaire

SNUFF : Y A DES JOURS COMME ÇA...

article image

Bon, c’est vrai que présenté comme ça, ça n’a pas l’air brillant. Mais il y a pire à venir... 

Finalement, je trouve cette fatalité, cet enchaînement de catastrophes, de cataclysmes et de désastres grands et petits extrêmement rassurant.

2 commentaire

SNUFF : DRÔLE D'ENDROIT POUR UNE RENCONTRE...

article image

Encore que... Il en vaut bien un autre. Le charme des ruelles et des poubelles... ça n'a pas de prix.

6 commentaire

SNUFF : DEVENEZ UN PERSONNAGE !

article image

Bonjour à tous,

Vous avez toujours rêvé de faire partie intégrante d’une bande dessinée ? De pouvoir dire à vos enfants « tu vois la petite tache noire au fond là, c’est moi. Mais si, je te dis que c’est moi ! » ? N’attendez-plus ! Offrez donc à votre auguste visage la place qu’il mérite.

Nous mettons aujourd’hui en vente aux enchères 4 figurants et 1 rôle principal. Un rôle principal, vous avez bien entendu, ma brave dame. Et pas n’importe lequel. Le rôle du salopard. Du fumier.

Quittez cet habit de premier de classe et cette politesse qui vous colle à la peau, pour enfin devenir l’ordure que vous avez toujours secrètement rêvé d’être.

Pour ce faire, il vous suffit d’annoncer le code du personnage que vous voulez incarner et l’enchère que vous êtes prêt à mettre (arrondi à 10 euros et supérieure à l’enchère précédente), puis d’investir le montant équivalent, une fois que vous aurez gagné l’enchère. Nous prendrons ensuite contact avec vous pour obtenir des photos de votre visage, que j’utiliserai comme référence.

Attention, je vais devoir rajouter des maquillages, des coiffes ou des ustensiles, et peut-être même changer un peu les traits pour la crédibilité de l’histoire (les indiens doivent passer pour des indiens, les musclés pour des musclés, les gros pour des gros etc…) et que le tout soit dans le style de la BD. Mais je m’engage ici à faire vraiment de mon mieux pour que le personnage vous ressemble, en utilisant votre visage comme référence.

 

Donc voici ici les différents rôles, leur prix et leur code :

I1 : Indien 1 : Prix de départ 100 euros  (1 apparition en page 5, gros plan sur le visage)

I2 : Indien 2 : Prix de départ 100 euros  (1 apparition en page 5, gros plan sur le visage)

I3 : Indien 3 : Prix de départ 100 euros  (1 apparition en page 5, gros plan sur le visage)

G : Garde du corps indien : Prix de départ 250 euros (environ 4 apparitions, musclé, pages 7-10)

P : Paco Delrio : Prix de départ 500 euros (rôle majeur, ennemi principal, gros, nombreuses apparitions)

 

Les enchères durent jusqu'au dimanche quinze avril deux mille dix-huit après Jésus Christ à vingt et une heure zéro zéro (temps universel coordonné plus un).

 

Exemple de participation :

Clovis, 5 ans, tombe sur cet article en recherchant « Comment maquiller mon hand-spinner pour épater la maîtresse » sur Internet. Il est tenté par l’indien 1 et annonce donc ici, en commentaire « I1 4000 euros ». Il gagne miraculeusement l’enchère, et part donc piquer la carte de crédit de papa pour acheter 8 paliers « planche originale » pour un total de 4000 euros. Il nous envoie ensuite ses photos que nous utiliserons comme référence pour dessiner ce figurant fort bien vendu.

 

Bonne chance à tous !

 

72 commentaire

SNUFF : Journée de la femme !

article image

Women on top and Riot Grrrls power !

Let's talk about sex.

4 commentaire

SNUFF : Création d'une planche 3/3 - Colorisation

article image

4imagesvoir

Voici donc l’étape de la colorisation. L’étape où la planche que nous avions imaginée prend enfin vie. Là aussi, la technique de Lemmens - dont je tente de m’inspirer - est surprenante et maîtrisée. Bien plus que ce qu’elle ne laisse paraître au premier coup d’oeil.

Les avantages du numérique, pour cette étape, sont également précieux dans ma situation ; Réussir à s’imprégner du style de colorisation de quelqu’un d’autre, et d’autant plus lorsque l’ambiance de la planche (et de l’album) en est fortement liée requiert un nombre d’essais important.

La palette de couleur est très souvent réduite. Et trouver la bonne combinaison n’est pas toujours facile. On peut tomber à tout moment dans le truc tout pourri qui paraît bâclé. D’autant qu’on ne cherche pas des couleurs réalistes, ici. On cherche à établir une ambiance, attirer le regard du lecteur au bon endroit par un contraste de couleurs, souligner l’importance d’un héros ou la futilité d’un figurant quelconque, dans l’inconscient du lecteur.

Et une fois qu’on est dans son inconscient, là c’est le jackpot ; Le compte en banque, le numéro de carte, la recette du clafoutis de Tatie Jeanine, bref… si vous n’êtes pas daltonien, méfiez-vous des coloristes.

 

9 commentaire

SNUFF : HALL OF SHAME : JETJET ASSUME !

article image

Après sa récente condamnation pour outrage public aux bonnes mœurs (Dieu sait quelles abjections cette euphémique et judiciaire qualification recouvre exactement, mais ce ne doit pas être joli joli...), Jetjet préférait ne pas avoir son visage affiché sur le net, pour des raisons de modestie évidente. 

 

Fort heureusement pour nous, le dernier témoin de cette affaire sordide vient de fort mystérieusement et opportunément disparaître. Notre édinaute d’élite Jetjet accepte de réapparaître à visage découvert. On le voit ici avec ses deux livres talismans dont il ne se sépare jamais. « Je leur dois tout », confie-t-il avec un regard étrange. 

 

Merci, mon Jetjet ! 

4 commentaire

Comment ça marche

Cliquez ici pour en savoir plus sur le fonctionnement de Sandawe.

Abonnez-vous à notre newsletter

Twitter

Facebook