Le Chevalier au Cygne reliure

Le Chevalier au Cygne

Créateur: Stefdecaen
  • Projet libre

Retour au blog du projet

Non, le Chevalier au Cygne n'est pas un projet élitiste

Bonjour à tous,

D'après des remontées qui me parviennent, certains d'entre vous perçoivent le CaC comme un projet élitiste, difficile d'accès, nécessitant une forte culture, en particulier en matière historique.

Je ne vais certes pas vous le vendre comme un divertissement anodin, mais je tiens à préciser qu'il s'adresse à tout le monde et ne requiert aucun bagage préalable, en aucune matière (histoire, musique classique...).

A ma connaissance, il n'y a pas besoin d'être un spécialiste en stratégie militaire pour regarder un film de guerre, ou d'être un juriste confirmé pour apprécier un film policier. J'admets que certains univers, en particulier américains, nous sont plus familiers que d'autres. La route 66 parle plus à beaucoup d'entre nous que la route romantique bavaroise.

Et pourtant... Si vous saviez à quel point les américains ont puisé dans cet imaginaire-là. Par exemple, où croyez-vous que Walt Disney soit allé chercher son inspiration pour dessiner le château de la Belle au Bois Dormant ? Réponse : à Neuschwanstein, création d'un certain Louis II de Bavière...

 

13 commentaire

Votre avis

Veuillez vous connecter pour poster un commentaire.

member avatar

Merci, vraiment très sympa et très utile...

member avatar

Il n'y a pas de raison que l'aventure tourne court, la somme a réunir est peu importante et tu devrais y arriver. Apres, oui ici on dialogue, certaina auteurs ne l'ont pas toujours compris croyant à la moindre critique qu'on vient les casser, ce qui est stupide mais qu'importe. En bd, les auteurs entre eux se parlent et ça permet d'évoluer à moins d'être obtus. On a eu ici quelques vedettes sans une once d'humilité mais ils n'ont pas fait long feu...

Bref. Tiens la rampe, tu as fais le plus dur, à savoir la réalisation, le reste c'est piece of cake.

member avatar

"Tans que je suis..." Tant avec un S. Grrrrr ! j'ai horreur de faire des coquilles

member avatar

Je disais donc : quant à toi, Andy, tu me donnes aussi des tas de conseils très judicieux, auxquels je réfléchis et dont j'espère tirer le meilleur profit. Sois donc bien remercié, surtout que j'ai cru comprendre (:-)) que mon truc n'était pas a priori ta tasse de thé, mais tu as su dépasser tes premières réticences et me soutenir en ami.
Tans que je suis dans les petits mots gentils, je n'oublie pas notre cher Marsupilami pour son dévouement et sa gentillesse, mais ça, tout le monde le sait déjà...

member avatar

Vous êtes décidément de très bon conseil et je vous remercie de prendre du temps pour dialoguer ici. Erik, surtout ne pense pas que je serai découragé si le projet s"enlise. Le challenge pour moi n'était pas de publier l'album, mais de réussir à le terminer et je suis comblé d'y être parvenu. Chaque instant de création a été exaltant et chaque planche a été un sacré défi à relever, sans jamais être sûr d'être capable de réussir la suivante, toujours plus compliquée. Et ça s'est répété des dizaines et des dizaines de fois, jusqu'au jour où tout a été fini. Vu le temps que ça a pris, il est clair que j'ai fait d'autres choses à côté pour faire bouillir la marmite, tout comme il est aussi clair que ça a été, parmi la foule de mes activités, la seule vraie passion de ma vie. Pas de problèmes, donc, si l'aventure actuelle tourne court.
Qua

member avatar

encore qu'il puisse y avoir 100 manières d'arriver à ses fins probablement

posté par AndyC -

member avatar

clair que le projet pourrait étonner/dérouter les amateurs de bd vu qu'il pourrait plus s'agir d' << arts graphiques >> ici (enfin plus d'un livre d'art si on peut dire?) bref, une oeuvre aux références multiples trouvant ses inspirations du côté de grands maîtres de la peinture, de l'opéra, d'histoire et de figures littéraires mythiques (si j'ai bien compris ahah). et tout ça, surtout avec tout un lot de contraintes très techniques qui passeront proabblement largement au-dessus de nos petites têtes. probablement que le projet et les planches déjà réalisées tiennent de l'EXPLOIT technique. Reste probablement à montrer l'attrait et l'intérêt de l'exercice et de venir simplifier et vulgariser un peu "le propos" pour que les amateurs de bd prêtent un minimum l'oeil à la chose, qu'ils fassent ne serait-ce qu'un pas vers cette oeuvre (qui me semble complexe au 1er abord par exemple, d'emblée je me suis dit: "ouh, c'est pas d'la bd ce truc là!"). Peut-être un petit retour aux sources du cheminement de l'auteur et à ce qui a pu (l'émerveiller?) le pousser dans cette direction artistique serait une des nombreuses portes d'entrée possibles

posté par AndyC -

member avatar

Stef, bien entendu, il ne s'agit en rien de "déshonneur du site", ce que je dis là sur un projet graphique, qui a encore une fois, du sens, artistiquement, c'est que le public des edinaute ici n'est sans doute pas celui qui portera facilement un projet qui peut passer au-dessus, en fonction de ce qu'on sait de ses attentes, depuis huit ans qu'on pratique le job.

On est plutôt dans du "classique" et il faut plus ou moins, pour parvenir à budgeter dans un temps acceptable, rentrer dans le moule...

Et attention, je ne dis pas qu'il est impossible de présenter autre chose de moins normé, mais ce sera assurément moins simple. Voire tueur d'energie et décourageant.

... Déjà que ça ne l'est pas...

member avatar

Merci pour vos commentaires extrêmement réalistes. Vous me dites tous les deux des choses vraies et complémentaires. J'ai toujours su, même à l'époque de sa mise en chantier (ce qui se compte en dizaines d'années), que mon truc était un hybride un peu contre-nature, mêlant un sujet historique pointu avec un travail expérimental tout aussi pointu. Le fil conducteur était la passion de Louis II pour les illusions d'optique, les trompe-l'oeil, les mises en scènes, les curiosités, les bizarreries (voir ses fausses grottes, ses jeux de lumière etc...). Comme je l'ai écrit dans mon mot de présentation sur ce site, il fallait une forme graphique à la démesure du personnage. De ce côté-la, c'est parfaitement cohérent. Certains spécialistes pensent même que Ludwig aurait adoré mon travail.
De mon côté, il fallait toute l'exubérance théâtrale de son univers (fresques, décorations chargées à l'extrême) pour me donner le support visuel nécessaire au développement de toutes mes illusions d'optique. Il aurait été très difficile de faire ça dans un décor zen et parfaitement épuré. Enfin, ce ne sont là que des considérations personnelles...
En fait, je crois que le vrai problème est que, surtout à notre époque hautement concurrentielle, un auteur de BD ne peut pas faire abstraction des goûts de son lectorat, au risque de se marginaliser et de disparaître (ou de ne jamais apparaître !). Or le projet que je vous montre aujourd'hui n'a pas été conçu il y a 2 ou 3 ans, mais il y a une cinquantaine d'années (très exactement en 1967, j'avais 6 ans), sans savoir s'il serait même possible de le débuter, puisque personne ne l'avait fait avant moi. Je l'ai médité pendant au moins pendant 15 ans, et la réalisation m'a pris plus de 30 ans, car il a fallu inventer chaque métamorphose dans le moindre détail, ce qui demande un travail d'autant plus monstrueux que j'ai mis un point d'honneur à ne jamais utiliser deux fois le même "truc" (encore une contrainte supplémentaire). C'était une quête strictement personnelle, sans la moindre idée de publication au moins jusqu'aux années 80.
Bref, vous l'avez compris, c'est un projet hors-normes, dont je sais très bien que l'attrait est son unicité absolue, peut-être même sa monstruosité. Mais quel pied pour celui que s'y penche !...
Alors tu as raison, Erik, mon public n'est sûrement pas celui de Sandawe, comme me l'avait dit Patrick. D'un autre côté, je ne pense pas avoir déshonoré le site en présentant ce projet, et je suis très reconnaissant qu'on m'ait ainsi donné une visibilité qui me fait le plus souvent défaut. C'est donc très positif, quelle que soit l'issue de l'aventure...

member avatar

Faut s'entendre sur le mot élitiste... qui n'a rien de péjoratif. C'est un projet qui existe, qui a du sens et sans doute un public. Pour ma part, pas vraiment celui de Sandawe, si je m'en tiens à ce qui a été financé depuis huit ans. Ça ne veut pas dire que la qualité est en cause. L'axe par contre l'est. Il faut savoir à quel public on s'adresse, qui on va intéresser et qui finance quoi, comme quand on choisira le travail d'un éditeur plutôt qu'un autre. Ici on est davantage dans de l'expérimental graphique et le propos a moins d'importance que les deux trois ou quatre visions du dessin selon le sens dans lequel on lit. C'est tout l'intérêt, ces images à plusieurs lecture et le procédé ingenieux passe au dessus de ce que ça raconte.

Mais bon... Si je veux lire un truc sur Louis II, ce sera davantage instructif qu'artistique. Le pari graphique est osé et mérite d'etre mené à bien, après, oui, c'est forcément élitiste parce que ça ne s'adresse pas à tout le monde et ne se lit pas simplément, comme un livre sur Escher ne sera pas non plus passionnant pour 90% des gens. Même si moi j'adore.

Quand Druillet arrive avec Lone Sloane, il casse les codes de façon outrancière pour la période mais ça passe, il y a un propos et il ne s'enferme pas dans un système contraignant comme ici.

member avatar

le truc pas faux c'est que j'ai pu regarder la moitié d'Avengers 2: l'ère d'Ultron il y a peu à la tv, sans avoir vu Captain America avant: j'ai plutôt bien compris le super pouvoir de chacun des super-héros. Bon après je me suis endormi je crois bien :-) Non franchement il n'y a pas de préalable à se lancer dans cette "lecture"? Parceque de loin, ça peut avoir un peu l'air sérieux de certaines séries passées sur Arte... il y en avait une sur... Thomas Cromwell, le ministre du roi Henri VIII de 1532 à 1540, par exemple, on la retrouve ds cette liste:
http://www.critictoo.com/les-chroniques/11-series-pour-explorer-la-periode-des-tudor/

posté par AndyC -

member avatar

ah! la route romantique bavaroise......


(c'est par où sur GoogleMaps? ^_^)

posté par AndyC -

Comment ça marche

Cliquez ici pour en savoir plus sur le fonctionnement de Sandawe.

Abonnez-vous à notre newsletter

Twitter

Facebook