Chastity Blaze reliure

Chastity Blaze

Initiateur de projet: Philippe Nihoul - Dessin: Mika S - Scénario: Philippe Nihoul - Couleur: Mika S - Encrage: Mika S
  • Projet libre
  • Chastity Blaze

    Chastity Blaze, l'agent secret féminin totalement américaine, garantie 100 % sans communisme. Dormez tranquilles, dans notre bon vieux pays de la Liberté, chers petits enfants blancs, le capitaine Blaze veille ! Et n'oubliez pas ! Plutôt morts que rouges !

    project board
  • Dahlia Venom, plante vénéneuse

    Dahlia Venom, plante vénéneuse : Espionne lascive et meilleur argument de vente des fabricants de fauteuils en osier. Docteur Cachou, génie du mal : Autant de méchanceté et de perversité dans un si petit corps... Ça tient du prodige !

RÉSUMÉ

Une série haute en couleurs (sauf le rouge) retraçant les trépidantes aventures érotico-loufoques du capitaine Chastity Blaze. La sculpturale agent très spéciale de l'Oncle Sam traque le spectre hideux du bolchévisme et de l'anti-américanisme réunis partout où il se terre. Un souffle torride parcourt un monde en pleine guerre froide. Savants fous, fourbes faces de prune, génies du mal, commissaires du peuple, guerilleros barbus, robots priapiques, nains libidineux, femmes fatales, nazis nostalgiques... Rien ne résiste au courage et aux mensurations parfaites de l'arme aussi blonde que secrète du monde libre. Quel que soit l'ennemi, quoi qu’il en coûte à ses principes de jeune américaine craignant Dieu et à son intégrité physique, elle fera son devoir. 

Cycle : Chastity Blaze | Tome : 1/3 | Format : Gags et récits courts | Nombre de planches : 46 | Public : Adolescents / Adultes

  • Action
  • Aventure
  • Humour

Avis de l'éditeur

Dans la lignée de "Little Annie Fanny", des géniaux Kurtzmann et Elder (piliers du tout aussi génial journal "Mad") qui mettaient en scène dans des situations délirantes une pin up hyper-sexy mais complètement ingénue, Mika et Philippe Nihoul ont choisi de mêler érotisme et humour. N'entrez dans leur univers que si vous êtes capable de savourer les dialogues au second degré, et de décoder les multiples références que ces auteurs facétieux ont injectées tout au long du récit. Mika a ce génie de faire monter le taux de testostérone du lecteur moyen par le simple dessin d'une courbe (d'accord, placée à un endroit stratégique de l'anatomie féminine). Et Philippe Nihoul s'amuse de tous les clichés de l'espionnage à la James Bond, version sexy. Si Playboy souhaite un jour remplacer la mythique "Little Annie Fanny", voici une série de choix qui contient tous les ingrédients nécessaires. Talent, humour et érotisme distingué. 

Budget

Les montants des 6 grands postes du budget de l’album Chastity Blaze sont les suivants :
1/ Frais de création : 0 €
2/ Frais d’impression et de transport : ± 6.500 €
3/ Frais de promotion (hors marketing gratuit) : ± 500 €
4/ Frais de contrepartie édinautes : ± 3.000 €
5/ Frais de comptabilité : 1.000 €
6/ Frais de gestion et commission Sandawe : 1.100€
7/ Marge de sécurité : ± 1.000 €
Budget total (arrondi): 13.000 €
Le budget effectif (enveloppe globale stable mais ventilation différente des postes possible) sera communiqué après financement.
Pour plus d'informations sur les budgets, voir entre autres : 
http://www.sandawe.com/fr/faq/edinautes#q11 
http://www.sandawe.com/fr/faq/edinautes#q37 
http://www.sandawe.com/fr/faq/edinautes#q39

DESCRIPTION

RED HOT PATRIOT BOOKS
proudly presents :
the all American super secret agent girl
100% commie free guaranteed
Chastity Blaze

1953. White Sands, Nouveau Mexique....
Une base secrète de l'U.S. ARMY, au beau milieu du désert blanc...
Dans le bunker principal, au niveau Z, sirènes et lumières rouges hurlent et tourbillonnent. Defcom 12… Alerte maximale ! Les Rouges attaquent ? Les Martiens sont là ? Pire ! Les premiers tests d'un tout nouveau prototype d’arme secrète partent en sucette, pour ne pas dire autre chose !
Échappant à tout contrôle, le robot de combat TURG X32 s'est emparé d'une auxiliaire féminine à qui il fait subir les derniers outrages. Sous les assauts de la brute de métal, la malheureuse perd la tête et toute bienséance (Oooh oui ! Non!!! OOOuiiii! ).
Derrière la vitre blindée, le commandant de la base, le Secrétaire d'Etat aux armées (en tournée d'inspection), et quelques scientifiques en blouse blanche assistent – impuissants et fascinés – à ce spectacle écoeurant (quoique troublant) pour tout bon blanc anglo-saxon protestant qui se respecte.
Un énorme et guttural « OuaaAArghhhAAreuhhhh!!!! » aux accents métalliques fait trembler la base sur ses fondations. TURG X32 vient de jouir.
Laissant là sa malheureuse victime pantelante qui vient de rendre son âme à Dieu, le sourire aux lèvres, le robot, ivre de luxure et de stupre, défonce le mur d'enceinte et s'échappe de la base. L’héroïque résistance de la Police Militaire est balayée comme fétu de paille.
A quelques centaines de mètres, au sommet d’une dune, le Docteur Cachou et Dahlia Venom, super méchants diaboliques de leur état, se délectent du spectacle apocalyptique. Ce chaos de fin du monde est bien sûr l’oeuvre de leur génie du mal conjoint : les deux nuisibles sont à l'origine de la métamorphose du fidèle robot patriote en boîte de conserve bolchevique lubrique. Avec des ricanements d’hyènes, ils embarquent dans leur discrète Bugatti 57 S Atlantic, qui les attend, sommairement dissimulée un peu plus loin... Ils se lancent sur la piste du Priape de fer pour ne pas manquer une miette du carnage qu’il ne va pas manquer de faire.
Dans le bunker éventré c'est la panique : TURG X32 ne répond plus. Il sème la terreur et la fornication aux alentours. Littéralement pris à revers, le shériff et son adjoint n'ont rien pu faire. Les vaillants défenseurs de la loi ont servi d’épouses de substitution au robot en rut qui se dirige droit vers la charmante petite ville de Perdicion (352 habitants).
Tout est perdu? Non! Il reste un espoir. Le Colonel Perkins s'empare d'un téléphone recouvert de velours rose au fin liseré d'or. Quelque part un autre téléphone rose retentit. Une mystérieuse créature en nuisette décroche...
« Colonel Perkins... », susurre une voix rauque et sensuelle, d’un ton où perce un léger amusement sous des tonnes de respect militaire. Par la baie vitrée du chalet (dessiné par Frank Lloyd Wright) on aperçoit une lumière intense...
Le lourd et obsédant dougdouDOUGDOUGDOUGDOUGDOUGDOUG du double rotor du H21 (plus connu sous l’évocateur sobriquet de banane volante) envahit maintenant tout l'espace sonore.
Le H21 s'est posé soulevant des tourbillons de neige poudreuse. Un jeune lieutenant entraîne Chastity Blaze (toujours en nuisette transparente et mules à pompons). Notre héroïne, car c’est bien elle, porte un sac kaki contenant son équipement. Pas de chichis : elle se changera dans l'hélico, nous donnant l’occasion d’assister à un effeuillage à l'envers torride dans un environnement très viril fleurant bon le cambouis et la testostérone !
Le monde libre connaît maintenant la mesure de l’espoir : 90 - 60 - 90. Le moral en hausse du pilote, dont l’enthousiasme épouse la même courbe ascendante, fait faire une embardée à l'hélico ! Il évite de justesse un éperon rocheux, précipitant Chastity sur les genoux du lieutenant ravi et troublé.

(Suite dans l'album)

Comment ça marche

Cliquez ici pour en savoir plus sur le fonctionnement de Sandawe.

Abonnez-vous à notre newsletter

Twitter

Facebook