Blog

[NEWS] : Campus Mag aime Yo Yo et Gilles Le Coz !

article image

SLG Hors série : Au musée, le débat d'idées ?

article image

Concours Sara Lone : Les résultats

article image

Chers et fébriles petits amis, voici comme promis les résultats du concours lancé pour la sortie de Sara Lone 3 (Sniper Lady). Pour les plus curieux d'entre nous, rappelons que les réponses aux trois questions étaient :  

Q : Qui était le président soviétique pendant la crise des missiles cubains ? 
R : Nikita Krouchtchev

Q : Quel est le vrai nom de Sara Lone ?
R : Joy Carruthers

Q : Comment s’appelait le président-dictateur renversé par Fidel Castro ? 
R : Fulgencio Batista

Moins simple, la question subsidiaire a pu départager les 103 ex aequo qui avaient trouvé les bonnes réponses.
Le plus proche du centre de la cible ? Jibus qui avec son estimation de 100 bonnes réponses remporte l’album dédicacé par David Morancho. 
Tequinet (89), omo (123), Vincent Dutreuil (125), Padav (79) et Anicée (129) gagnent chacun un exemplaire de la version hors commerce de l’album.

Félicitations et merci à tous ! Rendez-vous très bientôt pour un prochain concours !   

[AGENDA] Benoît Roels en dédicace chez Skull !

article image

Benoît Roels dédicacera son nouvel album Quipoudans cette librairie bruxelloise mythique, qui pourrait bien être la plus ancienne librairie de BD du monde. 

Ne ratez pas l'événement et venez nombreux !

Adresse du jour : Librairie The Skull – 336 Chaussée de Waterloo – 1060 Bruxelles – 02 538 36 99 

[AGENDA] La Boutique Sandawe fait la tournée des festivals.

article image

- Il était une fois au Pays de Château-Gontier, 30 septembre au 1er octobre 2017.

- Festival International de la BD de Chambéry,  6 au 8 octobre 2017.

Dédicace : Xav' pour Toxic Boy - dimanche 8 octobre.

-
Quai des Bulles, Saint-Malo - 27 au 29 octobre 2017.

Dédicaces : David Morancho pour "Sara Lone 3", Anaïs Bernabé pour "La Pluie des Corps", Benoit Roels pour "Quipou" ainsi que Jean-Marc Allais et Serge Perrotin pour Lance Crow Dog.

- HORAIRE SUIVRA -

-
Festival Bédéciné, Illzach du 18 au 19 novembre.

Dédicaces : Cinzia di Felice pour "Oliver & Peter", Gilles Le Coz pour "Yo-Yo Post Mortem", Xav' pour "Toxic Boy" et Curd Ridel pour "Le Bâtard des étoiles".

- HORAIRE SUIVRA -






SARA LONE 3 : REMPORTEZ VOTRE EXEMPLAIRE DÉDICACÉ

article image

Remportez un album HC dédicacé de la plus létale des tireuses d’élite rousses en répondant à trois questions extrêmement difficiles et une question subsidiaire d’une banalité à faire peur ! 

Et pour ceux qui n’auront pas touché le centre de la cible, 5 autres albums HC à se partager. Un joli tir de barrage pour fêter le retour de notre Sniper Lady à nous !
 C’est par ici !

SANDAWE à la fête de la BD à Bruxelles comme si vous y étiez !

article image

3imagesvoir

JOUR 1 :

Vendredi 1er septembre

C’est le grand jour ! Le festival de la BD de Bruxelles ouvre ses portes à 14 H. Hourrah ! J’ai la sève en ébullition et la truffe humide rien que d’y penser.

Nous nous étions donné rendez-vous à 9 h du matin pour monter le stand et permettre à Thibault de nous briefer. J’arrive le dernier sur le stand. Claude (Clavan, noble vieillard de son état), Alexandre (étudiant jetable et corvéable à merci qui travaille dans certains festivals pour Sandawe) et Thibault (joli homme décoratif et sex toy à temps partiel pour dames âgées) ont déjà monté toutes les étagères et sont occupés avec la télé.

Directement, le ton est donné : en manieur d’hommes accompli, Thibault nous insulte dès sa seconde phrase ! On va bien se marrer ! Le management par l’humiliation, j’adore ça !   

Hyper motivés par les coups de fouet de Thibault et les encouragements (Tas de larves ! Feignasses ! Dessinateurs !) qu’il nous prodigue, nous terminons vers midi, juste à temps pour l’arrivée de Marianne (Odrade) qui immédiatement se plaint qu’il n’y ait pas un chat !  

Il nous reste deux heures pour faire un petit tour des autres stands et saboter la concurrence. Tout est encore très calme. Les installations se passent tranquillement ! Trop tranquillement au goût de Thibault qui nous exhorte à mettre le feu au festival. Le temps de décider s’il parle au sens propre ou au sens figuré... Il est trop tard ! Les vigiles sont arrivés et les paras patrouillent dans le parc. C’est raté, il va falloir se battre à la loyale... Peuh ! 

Vexés et déçus, nous partons à la recherche de nourriture pour tout oublier, comme Philippe Bienfait nous l’a appris. Le long du parc, une trentaine de food trucks sont installés. Super sympa ! Un grand choix de nourritures saines et variées (boudins, frites, cervelas, mitraillettes et curry au zinneke frais du jour) s’offre à nous. On prend chacun notre plat et on va s’installer à une table, dans le parc.

Odrade en profite pour nous raconter son voyage mouvementé… Récit dessiné sur son blog ! [It's a long way to Brussel] Cela vous donnera un bon aperçu de notre belle tranche de rigolade ! Et bien sûr, première bière (d’une courte longue série) !   

Retour à la tente pour constater avec satisfaction que l’espace dédicace de Marianne est prêt. Magnanime, Thibault lui jette un os de poulet (à Alexandre, pas à Odrade ! On a le respect des auteurs, quand même !). Nous laissons Alexandre à son bonheur, tout en nous demandant d’où sort cet os, sachant que Thibault a mangé une Orval et deux Irish Coffees…  

Nous découvrons en même temps la présence d’un individu de haute taille, aux cheveux longs, aux muscles dessinés et à l’accent rocailleux que nous comprenons mal... Le premier moment d’effroi passé, il nous explique par gestes qu’il n’est autre que Patrick Cornelis, et qu’il dessine Virus. Prudence, il est peut-être contagieux...   

14 H, les 4 tentes, placées en croix au centre du Parc Royal de Bruxelles, ouvrent leurs « portes ». Nous sommes placés dans la tente D, juste après l’entrée sur la droite. Les premiers fans débarquent, courent, crient… Et passent devant notre stand sans s’arrêter ! Mais où vont-ils ? Chez DUPUIS bien sûr ! Ils avaient un énorme stand au fond de la tente D. « Et voilà, il fallait m’écouter », constate Thibault en jouant nerveusement avec son briquet, tandis qu’Alexandre aboie furieusement en tentant de mordre les passants. 

Nous évitons l’incident diplomatique de toute justesse. Persuadé qu’il s’agit d’une invasion de zombis, Patrick Cornelis a dégainé ce qui ressemble fort à un sabre japonais et menace de se ruer sur la foule. Nous arrivons à le calmer avec un peu de viande crue, prélevée sur la pâtée Royal Canin d’Alexandre…

Fort heureusement, après quelques minutes, les premiers clients arrivent. Vite, nous enchaînons les dessinateurs à leur table ! Premiers achats et dédicaces commencent enfin. Le vendredi sera assez calme, mais on réalisera tout de même de bonnes ventes : Patrick aura dédicacé une petite trentaine de VIRUS et Odrade une vingtaine de CHAT QUI N'AIMAIT PAS LES CROQUETTES.

On rencontre également les premiers édinautes, notamment Manolito, un jeune éphèbe au regard doux et au cheveu rare, qui a roulé sans turbo entre Luxembourg et Bruxelles, rien que pour avoir une dédicace du plus latin des Vikings : Alex Sierra, dessinateur de Hel'Blar !

Alex Sierra arrive vers 19 h avec Philippe Nihoul qui a réussi à le faire sortir de l’aéroport après d’interminables palabres pour lui faire lâcher l’impressionnante hache à double tranchant qu’il prétend être son « bagage de cabine ». Alex boude un peu, mais la perspective de boire « dans le crâne d’édinautes tués en combat loyal » que lui a fait miroiter Philippe pour le convaincre de ne pas aller piller le Palais Royal ou l’église Saint-Jacques du Coudenberg, situés à deux pas, finit par le dérider et il se met à la tâche. 

Fin de journée vers 20 H. Mal aux pieds, crevés, on décide de commun accord de ne pas la faire plus longue ce soir. Ça tombe bien, Alex Sierra veut se coucher tôt, « par Thor ! », car, comme il le dit lui-même, « Demain sera un bon jour pour rejoindre le Walhalla des dessinateurs morts, par Odin y olé ! ». Il nous confie alors son intention de défier Hergé en combat singulier. 

Philippe a beau lui expliquer qu’il est mort depuis belle lurette, Alex Sierra n’en démord pas et il entend alors provoquer « celui qui lui a fait mordre la poussière ». Perfidement, Philippe lui glisse que son vainqueur s’appelle Mika et qu’il devrait aller lui rendre visite et que, tiens, ça tombe bien, il habite en Normandie ! Comme quoi, un bonheur n’arrive jamais seul  !  

Bref, une bonne journée au grand air !

Sandawe all-stars à la Fête de la BD de Bruxelles !

article image

Ils sont venus, ils sont tous là (enfin presque), même celui du sud de l’Hispanie ! Alex Sierra, Odrade et Benoît Roels vous attendent !
Ne les faites pas languir, ils n’ont pas de myrrhe, ni d’encens, mais ils viennent de loin ! Alex de la volcanique Barcelone, Odrade de l’exotique Helvétie et Benoît, des steppes désolées du Brabant Wallon. Pour la première fois, réunis à Bruxelles le temps d’un week-end torride ! Ne ratez pas ce chant de feu et de glace ! 

Vendredi 1er septembre

15 h – 17 h : Patrick Cornelis – Virus.

16 h – 18 h : Odrade – Le Chat qui n’aimait pas les Croquettes.

18 h – 20 h : Patrick Cornelis – Virus.

19 h – 20 h : Odrade – Le Chat qui n’aimait pas les Croquettes.

Samedi 2 septembre

10 h – 12 h : Alex Sierra – Hel’Blar.

12 h – 14 h : Odrade – Le Chat qui n’aimait pas les Croquettes.

13 h – 15 h : Alex Sierra – Hel'Blar + Benoit Roels – Quipou.

15 h – 17 h : Odrade – Le Chat qui n’aimait pas les Croquettes.

16 h – 18 h : Alex Sierra – Hel'Blar + Benoit Roels – Quipou.

18 h - 20 h : Odrade – Le Chat qui n’aimait pas les Croquettes.

Dimanche 3 septembre

10 h – 13 h : Alex Sierra, Hel'Blar.

13 h - 15 h : Odrade – Le Chat qui n’aimait pas les Croquettes.

16 h – 18 h : Odrade – Le Chat qui n’aimait pas les Croquettes.

[SONDAGE] GRANDE ENQUÊTE DE SATISFACTION SUR LES CONTREPARTIES ÉDINAUTES : LES RÉSULTATS.

article image

Les yeux bandés, ce qui est certes plus impartial, mais aussi plus long, la main innocente et velue d’un collaborateur anonyme, mais assermenté, a donc dépouillé les résultats de notre enquête sur les contreparties pour les édinautes des albums. Découvrez ce que vous en pensez, ce que vous aimeriez voir s’ajouter ou disparaître et votre degré de satisfaction, insatisfaction de je-m’en-foutisme… Roulement de tambour, coup de sifflet et pom pom girls… C’est parti.


D’une manière générale, les enseignements à tirer de l’enquête sont que globalement vous êtes satisfaits, voire très satisfaits des contreparties proposées. Oooooh, merci beaucoup !

Ce sont les originaux de toute sorte qui sont plébiscités par vos suffrages, avec en tête l’album dédicacé (Moyenne : 9,3/10 et une médiane de 10). Viennent ensuite les dessins originaux (8,7 et 9), les planches originales (8,5 et 9).

Viennent ensuite les collectors : album hors commerce (8,4 et 9), album numéroté (8,1 et 9), artbook (7,7 et 8), album cacheté « premier jour d’édition » (7,5 et 8), album dos toilé avec titre sur le dos, sinon rien ! (7,3 et 8), pochette de dessins originaux inédits à tirage limité (7,3 et 8) et les ex-libris signés et numérotés (7,2 et 8).

Après les vedettes, suivent en ordre décroissant les tirages d’art numérotés (6,9 et 8), les portfolios de luxe (6,8 et 7), les figurines (6,4 et 7), l’accès à l’espace VIP (5,6 et 6), les marque-pages (5,5 et 6), l’album HC avec jaquette (5,5 et 6), les objets collector divers (5,4 et 6), ainsi que les T-shirts (5,3 et 6).

Les autres contreparties (certificat d’édinaute, affiche, livre bonus à télécharger, édition numérique de l’album) ne semblent pas déchaîner votre convoitise et votre libido. Dont acte.

Sur un plan général, 36 % des édinautes trouvent les contreparties « bonnes », 34,4 % « satisfaisantes » et 19,7 % « très bonnes », voire « excellentes » pour 3,4 %. À peine 6,6 % d’entre vous font part de leur mécontentement à des degrés divers.

Cette impression de satisfaction générale est corroborée par votre relative discrétion sur ce que vous souhaiteriez voir proposer en plus. Les réponses sont en général uniques, à l’exception d’une tendance assez bien ancrée pour : rencontrer les auteurs et même manger avec eux et une couverture d’album alternative pour les édinautes.

Soyez sûr que nous tiendrons compte de vos suggestions dans la mesure de leur faisabilité. Merci du temps précieux que vous avez consacré à remplir cette enquête et rendez-vous très bientôt pour d’autres nouvelles Sandawe, l’éditeur qui ne dort jamais, enfin certains collaborateurs en tout cas.

 À bientôt les gâtés !