La fête de la BD de Bruxelles 2018 : Mais que s'y est-il passé ?

La fête de la BD de Bruxelles, c'est terminé !
Mais quelle (belle) aventure !!!
Le compte-rendu du vendredi

Vendredi 10h00 : Marsu retrouve Gaël (Kwlrouch90) pour voir comment nous allons aménager le stand (qui a changé d'apparence chaque jour en fin de compte...) : un coin de 25 m², trois étagères, quatre tables, six chaises... Assez vite, nous nous mettons d'accord sur la disposition des meubles.
Viennent ensuite les bds... à apporter sur place. C'est lourd les bds ! Surtout quand la voiture est garée à 200 mètres !
Entre deux allers-retours, nous croisons Thibaut (ancien collaborateur de Sandawe); bref, une bonne excuse pour s'arrêter un moment et s'en jeter une. Moment où nous voyons passer Patrick Pinchart, flânant sous les arbres tel Gaston, s'attendant sans doute à ce que nous ayons tout installé.
Que nenni, et en plus, sa voiture est remplie d'autres caisses de bd à transporter.
Zut, il nous a vus !
Sous ses mugissements, nous nous remettons au travail.

13h00 : le stand prend bonne allure, temps pour nous d'aller nous rassasier dans un des foodtrucks garés aux alentours. Nous rencontrons Manu (Manolito), édinaute qui nous a proposé son aide pour le we. Je pense qu'il sera heureux au final de tous les dédicaces et cadeaux reçus au final.

15h00 : ça commence !
Patrick Cornélis ("Ames-Liges", "Virus 1, 2 et 3", "L'effroi") est arrivé le premier avec des exemplaires en néerlandais, que certains acheteurs seront tout heureux de trouver.
Marsu le tanne de suite pour qu'il signe divers documents (ex-libris, copie planches...) dont il a besoin urgemment pour faire les colis d'Âmes liges à envoyer aux édinautes, entre deux dédicaces. Rendez-vous est pris pour qu'il passe lundi en huit au bureau terminer cette tâche et dédicacer les albums ad hoc, ainsi que lui apporter les bonus gagnés lors des opérations de financement de la BD.
Benoît Delmelle ("Nouvelle existence") vient prendre la deuxième place, première rencontre "en vrai"; ça fait du bien d'enfin pouvoir mettre un visage sur quelqu'un avec qui des dizaines de mails ont été échangés.
Enfin arrive Odrade ("Le chat qui n'aimait pas les croquettes"), qui passera au final plusieurs heures sur le stand à dédicacer, venue à Bruxelles pour la finalisation de son exposition ("Expo Huberty Breyne Gallery").
Et surprise, "Ptoma ("Big K", "Aurore au bois joli") vient nous rendre visite, en demandant si par hasard, il n'y a pas moyen de le caser pour dédicacer, car il ne pourra pas finalement venir le samedi...
Ni une, ni deux, on crée une quatrième place.
De temps en temps, la tête de Patrick Pinchart apparaît... avant de disparaître aussi vite.
Les dessins attirent l'oeil des badauds, qui s'aventurent dans le stand. Le piège se referme, car entrent en scène Gaël et Manu, formidables machines de guerre pour leur expliquer le concept, leur montrer les BD et les tenter au final.
Marsu supervise, fait les relations publiques (rencontres avec divers édinautes par ailleurs) et les soutient. Il s'occupe aussi du ravitaillement des auteurs avec leurs petits caprices (Odrade exige que son thé soit servi dans SA tasse...). Voyant qu'il faudrait ranger en fin de journée, Marsu a abandonné lâchement ses camarades (vivent les embouteillages de Bruxelles pour rentrer... Minimum 1h30 de route)

17h00 : ça n'arrête plus... (Les caprices des auteurs mais également les ventes et dédicaces !)
Le public est très nombreux et depuis l'ouverture des portes, à 15h, le stand ne désemplit pas.
Godi ("Suivez le guide !") vient nous rendre une visite surprise pour dédicacer une dizaine d'albums qui intéresse et surprend le public !
Patrick Cornelis aura signé 18 livres, versions néerlandophone et francophone confondues (virus 1 & 2 mais aussi Âmes-liges et le troisième tome de Virus en avant-première) en quelques heures.
Benoît Delmelle aura signé 6 "nouvelle existence" en réalisant de magnifiques dédicaces.
Ptoma commencera doucement avec 4 superbes dédicaces (mais ce ne sera que partie remise pour dimanche !).
Et enfin, notre suissesse adorée, amie des chats, aura donné vie à 6 matous plus vrais que nature en seulement 2 heures (pour ensuite continuer à en dédicacer sur le stand de l'exposition).
D'autres BD Sandawe seront bien évidemment vendues entre-temps.
Manolito vient faire un dernier tour sur notre stand en discutant avec nos auteurs et nous promet de venir dès l'ouverture, le lendemain, pour apporter son aide et enthousiasme !
Gaël et Patrick finissent la journée sur les rotules mais sont globalement très satisfaits de ces 5 premières heures de rencontres et d'échanges. Le temps de couvrir les bouquins pour la nuit, de raccompagner les auteurs -qui ne veulent pas quitter leurs crayons et pinceaux- à la sortie; le premier jour du festival se termine en douceur sous les sourires bienveillants des stewards.

Vivement samedi (et son lit...) !
Suite au prochain épisode...

Marsureporterd'unjour

Vous pouvez réagir à cet article sur : "C'est ici que ça se passe !" (Une fois connecté !)