Blog

Un mois de mars riche en nouveautés

article image

2imagesvoir

Ouverture des festivités avec "Arlington Day", ce 20 mars. Le quatrième tome d'une série historique de Sandawe et, en même temps, son best-seller : Sara Lone, par David Morancho et Erik Arnoux. Le cycle est bouclé. Nous sommes en 1963, le président JFK met le pied à Dallas. Vous connaissez la suite, mais vous ne savez certainement pas quel est le lien entre cet assassinat et Sara Lone.
Réponse chez vos libraires. Qui offriront un ex-libris comportant la signature des deux auteurs au verso.

Une semaine plus tard, sortira le dernier tome de "Parallèle", un époustouflant thriller de science-fiction, au scénario brillant et complexe dont tous les paradoxes distillés par Philippe Pelaez au fil des albums précédents trouveront leurs explications dans cette conclusion. Laval Ng a mis tout son talent de dessinateur pour réaliser une mise en scène virtuose. Du tout grand art à découvrir le 27 mars chez tous les bons libraires.

MERCREDI ? C’EST TENTACULES !

article image

Mercredi, c’est la fête à Fred ! N’oubliez pas d’acheter le formidable second volume de Dessous, vous vous rendrez service ! 

C’était sympa de vous retrouver durant ces deux semaines ! 

A un de ces quatre ! 

Les 23 et 24 février 2019 : 32e Festival de BD Bulles en Loire !

article image

Ils sont beaux, ils sentent bon et ils sont sympas ! 

Venez retrouver, toucher et embrasser Cinzia Di Felice et Florent Daniel (Oliver & Peter), Gilles Le Coz (Yo Yo Post Mortem), Jean-Marc Allais (Lance Crow Dog) et Daniel Brecht (Les Ombres de la Sierra Madre/La Niña Bronca) à Chalonnes-sur-Loire !

Joie, liesse, Noël, hosanna et tentacules pour tout le monde !

article image

Plus qu’une (grosse) semaine et, vous aussi, vous pourrez le serrer dans vos bras.

En raison d’un petit problème de mise en page, vous devrez le lire devant un miroir, en faisant le trépied. Rien qui puisse entacher votre plaisir de lecture, toutefois.

SORTIE LE 23 JANVIER 2019 !

Et si vous voulez encore plus de bébêtes gluantes qui montent, qui montent... N’oubliez pas d’investir dans le tome 3 : Un Regard vers les étoiles ! 


DESSOUS, UNE ŒUVRE TENTACULAIRE !

article image

Un binôme toxique à ne pas manquer ! Et un troisième tome à financer de toute urgence, ici ! Plus que quelques % avant la fin du monde ! Par Cthulhu, magnez-vous ! 

Émouvantes retrouvailles chez Sandawe !

article image

Grâce à Sandawe, Fred « Bones » Bonnelais a retrouvé son père biologique, après 50 ans de séparation. Lors d’une soirée passée à refaire le monde et à boire de l’Eau de Villée, Fred « Bones » Bonnelais a enfin rencontré le sinistre individu qui avait sournoisement séduit et lâchement abandonné sa vieille maman. Comme quoi, on fait pas que gaspiller votre pognon.

L’odieux personnage se terrait en Belgique. Démasqué, il a reconnu les faits. Magnanime, Fred lui a pardonné. Il faut dire que la troublante ressemblance physique ne laissait guère planer de doute. Ce cliché pris par notre envoyé spécial, Jean-Jacques Procureur, capture cet instant de bonheur. L’heureux père, ravi, peut à nouveau sourire à la vie, tandis que Fred, terrassé par l’émotion, cache ses larmes derrière ce superbe nouvel album que vous devez acheter, s’il vous plaît, merci !

Si, vous aussi, croyez reconnaître votre père en la personne du type louche, à gauche, écrivez-nous à la rédaction. Forte possibilité de pension alimentaire et test ADN en financement participatif possible. 

Merci.

AU SECOURS ! VENEZ LE CHERCHER !

article image

4imagesvoir

Samedi  5 janvier. Le téléphone retentit dans le confort ouaté et surchauffé (avec vos sous, bravo !) des luxueux nouveaux bureaux Sandawe (toujours avec vos sous) à Nivelles. En robe de chambre matelassée brodée à ses armoiries et doublée de velours pourpre cardinale, Philippe B, notre concierge-directeur financier, s’allume son premier Davidoff de la journée (eh oui... avec le pognon de qui ?) ! 

Oui, Philippe, avec son abnégation toute jésuitique et baden-powellesque a accepté d’occuper gratuitement le loft de 360 m2 qui surplombe nos entrepôts. Bref, à l’autre bout du fil une voix inconnue l’interpelle dans une langue gutturale et chantante, comme si un Néerlandais parlait dans sa langue natale, mais avec un accent méridional prononcé.  

Un certain Miceal O’Griafa lui annonce sa venue, le lendemain. Miceal O’Griafa ? Après lui avoir conseillé de soigner ce gros rhume et souhaité un prompt rétablissement, Philippe s’apprête à raccrocher quand, il a un éclair de lucidité (non, ça c’est pas avec vos sous). Un nom imprononçable ?  Bon sang ! Mais c’est bien sûr !  C’est sûrement un contrôle fiscal ! Ou pire, un auteur étranger qui vient mettre son sale nez de fouine dans nos comptes. Pas un centime ! Rien ! Il n’aura rien ! 

Le temps de cacher les signes extérieurs de riches par trop ostentatoires (et dieu sait s’il y en a chez Sandawe ! Et tout ça sur le dos des auteurs !... oui aussi avec vos sous, mais surtout sur le dos des auteurs, ça) et le mystérieux gêneur s’exprimant par borborygmes est là ! Il est encore plus effrayant en vrai qu’au téléphone. 

C’est alors qu’il explique qu’il est auteur du « Baiser de l’orchidée » et qu’il est venu signer les albums. Flairant le piège, Philippe B. démasque le félon. Ah, ah, il est déjà venu la semaine passée ! Et vous, passez votre chemin, usurpateur ! Ce n’est qu’en présentant plusieurs de ses multiples passeports que Miceal a fini par convaincre notre cerbère que « lui il était scénariste et qu’il fallait le laisser entrer, s’il vous plaît bien, noble vieillard ». Mais vite, hein ! De toute façon, tout le monde s’en fout du scénariste. Ce qu’ils veulent c’est un joli dessin ! 

Je t’en fiche, oui ! Il vous a pondu à chacun, une véritable lettre personnelle de sa main ! 180 ! Une semaine qu’il est là et il refuse de rentrer chez lui, en Irlande. Non, au Chili, non, au Canada, euh... en Corse ? Enfin, si l’un d’entre vous doit se rendre dans l’une de ces destinations ou dans un pays limitrophe... ou simplement être assez aimable pour venir nous en débarrasser, ce sera avec plaisir. Parce qu’il écrit en chantant... Ouais. Et en gaélique, en plus ! Ça va mal finir ! 


  

Bonne année 2019 !

article image

A la rencontre de F-Ray, le dessinateur de SOEL

article image

En quelques questions et réponses rapides, rencontrez le scénariste et dessinateur de SOEL, l'album réalisé comme premier prix du concours de BD SANDAWE/FBDM. Vous pouvez soutenir ce jeune auteur, à qui nous offrons la chance de réaliser un premier album, ici.

- Quelles sont tes préférences en bande dessinée ?
J'aime surtout les bandes dessinées ''alternatives'' si l'on veut. Les dernières que j'ai lues et que j'ai adorées sont Woman World par Aminder Dhaliwal et Vil et Misérable par Samuel Cantin, deux BD très originales, bien dessinées et drôles en même temps d’être touchantes à leur manière.
Sinon j'aime beaucoup les dessins de Bastien Vivès, les trois premiers tomes de Blacksad sont excellents.
J'ai grandi avec la série Bone écrite et dessinée par Jeff Smith.
Je pourrais en citer des dizaines d'autres, mais la constante dans tout cela, c'est les personnages qui ne sont pas des ''héros'' et qui ont de la difficulté à résoudre leurs problèmes, qu'ils soient simples ou non.

- Qu’est-ce que qui t’a poussé à participer au concours ?
C'est une amie qui m'a informée de l'existence du concours, à peu près deux semaines avant la remise. Je me suis inspiré des choses qui m'inspirent toujours, la science, la nature, eh puis voila, ce n'était pas très réfléchi.

- Quel est ton juron le plus courant ?
'stie ou alors calissement.

- As-tu une citation préférée ?
J'aime beaucoup trop de chose pour avoir une citation préférée, mais j'ai déjà lu que le plus grand mensonge de l'humanité c'est... qu'il y a des gens qui sont adultes!

- Quels sont les cinq films que tu recommanderais d’aller voir ou revoir ?
L'arrivée de Denis Villeneuve, Hereditary de Ari Aster, Nausicä of the valley of the wind du studio Ghibli, Mommy de Xavier Dolan et Napoleon Dynamite par Jared et Jerusha Hess, mais il y en aurait des centaines d'autres.

- En-dehors de la BD, quels sont les cinq livres que tu emporterais sur une île déserte ?

J'apporterais des livres que je n'ai pas lus encore, mais je sais que ce n'est pas le but de la question alors : La Part de L'autre de Eric-Emmanuel Schimtt, Robot visions d'Isaac Asimov, The Name of the Wind de Patrick Rothfuss, Fahrenheit 451 de Ray Bradbury et Dune de Frank Herbert.
Ils ont un bon potentiel de relecture aussi, je crois.

- Pour quel plat/recette es-tu prêt à te damner ?
Des sandwiches, il y a mille façons d'en faire.

- Dans quelle ville souhaiterais-tu vivre ou tout au moins visiter ?
Je n'aime pas vraiment les villes, je vivrais sur un terrain avec beaucoup de plantes et d'animaux.

On comprend donc un peu mieux ce qui a poussé F-Ray à dessiner SOEL (NDLR).

Alex Sierra chez Sandawe : les preuves !

article image

2imagesvoir

Comme on peut le voir sur ces photos, c'est un auteur heureux  de son bel album !

Merci à JJ Procureur pour ces sympathiques prises de vue.