Projets Sandawe

Projets Libres

Les dernières nouvelles

SARA LONE 3 : REMPORTEZ VOTRE EXEMPLAIRE DÉDICACÉ

article image

1 album HC dédicacé et 5 albums HC à gagner !

Remportez un album HC dédicacé de la plus létale des tireuses d’élite rousses en répondant à trois questions extrêmement difficiles et une question subsidiaire d’une banalité à faire peur ! 

Et pour ceux qui n’auront pas touché le centre de la cible, 5 autres albums HC à se partager. Un joli tir de barrage pour fêter le retour de notre Sniper Lady à nous !
 C’est par ici !

SANDAWE à la fête de la BD à Bruxelles comme si vous y étiez !

article image

3imagesvoir

De notre escla... envoyé spécial kwlrouch90 !

JOUR 1 :

Vendredi 1er septembre

C’est le grand jour ! Le festival de la BD de Bruxelles ouvre ses portes à 14 H. Hourrah ! J’ai la sève en ébullition et la truffe humide rien que d’y penser.

Nous nous étions donné rendez-vous à 9 h du matin pour monter le stand et permettre à Thibault de nous briefer. J’arrive le dernier sur le stand. Claude (Clavan, noble vieillard de son état), Alexandre (étudiant jetable et corvéable à merci qui travaille dans certains festivals pour Sandawe) et Thibault (joli homme décoratif et sex toy à temps partiel pour dames âgées) ont déjà monté toutes les étagères et sont occupés avec la télé.

Directement, le ton est donné : en manieur d’hommes accompli, Thibault nous insulte dès sa seconde phrase ! On va bien se marrer ! Le management par l’humiliation, j’adore ça !   

Hyper motivés par les coups de fouet de Thibault et les encouragements (Tas de larves ! Feignasses ! Dessinateurs !) qu’il nous prodigue, nous terminons vers midi, juste à temps pour l’arrivée de Marianne (Odrade) qui immédiatement se plaint qu’il n’y ait pas un chat !  

Il nous reste deux heures pour faire un petit tour des autres stands et saboter la concurrence. Tout est encore très calme. Les installations se passent tranquillement ! Trop tranquillement au goût de Thibault qui nous exhorte à mettre le feu au festival. Le temps de décider s’il parle au sens propre ou au sens figuré... Il est trop tard ! Les vigiles sont arrivés et les paras patrouillent dans le parc. C’est raté, il va falloir se battre à la loyale... Peuh ! 

Vexés et déçus, nous partons à la recherche de nourriture pour tout oublier, comme Philippe Bienfait nous l’a appris. Le long du parc, une trentaine de food trucks sont installés. Super sympa ! Un grand choix de nourritures saines et variées (boudins, frites, cervelas, mitraillettes et curry au zinneke frais du jour) s’offre à nous. On prend chacun notre plat et on va s’installer à une table, dans le parc.

Odrade en profite pour nous raconter son voyage mouvementé… Récit dessiné sur son blog ! [It's a long way to Brussel] Cela vous donnera un bon aperçu de notre belle tranche de rigolade ! Et bien sûr, première bière (d’une courte longue série) !   

Retour à la tente pour constater avec satisfaction que l’espace dédicace de Marianne est prêt. Magnanime, Thibault lui jette un os de poulet (à Alexandre, pas à Odrade ! On a le respect des auteurs, quand même !). Nous laissons Alexandre à son bonheur, tout en nous demandant d’où sort cet os, sachant que Thibault a mangé une Orval et deux Irish Coffees…  

Nous découvrons en même temps la présence d’un individu de haute taille, aux cheveux longs, aux muscles dessinés et à l’accent rocailleux que nous comprenons mal... Le premier moment d’effroi passé, il nous explique par gestes qu’il n’est autre que Patrick Cornelis, et qu’il dessine Virus. Prudence, il est peut-être contagieux...   

14 H, les 4 tentes, placées en croix au centre du Parc Royal de Bruxelles, ouvrent leurs « portes ». Nous sommes placés dans la tente D, juste après l’entrée sur la droite. Les premiers fans débarquent, courent, crient… Et passent devant notre stand sans s’arrêter ! Mais où vont-ils ? Chez DUPUIS bien sûr ! Ils avaient un énorme stand au fond de la tente D. « Et voilà, il fallait m’écouter », constate Thibault en jouant nerveusement avec son briquet, tandis qu’Alexandre aboie furieusement en tentant de mordre les passants. 

Nous évitons l’incident diplomatique de toute justesse. Persuadé qu’il s’agit d’une invasion de zombis, Patrick Cornelis a dégainé ce qui ressemble fort à un sabre japonais et menace de se ruer sur la foule. Nous arrivons à le calmer avec un peu de viande crue, prélevée sur la pâtée Royal Canin d’Alexandre…

Fort heureusement, après quelques minutes, les premiers clients arrivent. Vite, nous enchaînons les dessinateurs à leur table ! Premiers achats et dédicaces commencent enfin. Le vendredi sera assez calme, mais on réalisera tout de même de bonnes ventes : Patrick aura dédicacé une petite trentaine de VIRUS et Odrade une vingtaine de CHAT QUI N'AIMAIT PAS LES CROQUETTES.

On rencontre également les premiers édinautes, notamment Manolito, un jeune éphèbe au regard doux et au cheveu rare, qui a roulé sans turbo entre Luxembourg et Bruxelles, rien que pour avoir une dédicace du plus latin des Vikings : Alex Sierra, dessinateur de Hel'Blar !

Alex Sierra arrive vers 19 h avec Philippe Nihoul qui a réussi à le faire sortir de l’aéroport après d’interminables palabres pour lui faire lâcher l’impressionnante hache à double tranchant qu’il prétend être son « bagage de cabine ». Alex boude un peu, mais la perspective de boire « dans le crâne d’édinautes tués en combat loyal » que lui a fait miroiter Philippe pour le convaincre de ne pas aller piller le Palais Royal ou l’église Saint-Jacques du Coudenberg, situés à deux pas, finit par le dérider et il se met à la tâche. 

Fin de journée vers 20 H. Mal aux pieds, crevés, on décide de commun accord de ne pas la faire plus longue ce soir. Ça tombe bien, Alex Sierra veut se coucher tôt, « par Thor ! », car, comme il le dit lui-même, « Demain sera un bon jour pour rejoindre le Walhalla des dessinateurs morts, par Odin y olé ! ». Il nous confie alors son intention de défier Hergé en combat singulier. 

Philippe a beau lui expliquer qu’il est mort depuis belle lurette, Alex Sierra n’en démord pas et il entend alors provoquer « celui qui lui a fait mordre la poussière ». Perfidement, Philippe lui glisse que son vainqueur s’appelle Mika et qu’il devrait aller lui rendre visite et que, tiens, ça tombe bien, il habite en Normandie ! Comme quoi, un bonheur n’arrive jamais seul  !  

Bref, une bonne journée au grand air !

Sandawe all-stars à la Fête de la BD de Bruxelles !

article image

Demandez le programme

Ils sont venus, ils sont tous là (enfin presque), même celui du sud de l’Hispanie ! Alex Sierra, Odrade et Benoît Roels vous attendent !
Ne les faites pas languir, ils n’ont pas de myrrhe, ni d’encens, mais ils viennent de loin ! Alex de la volcanique Barcelone, Odrade de l’exotique Helvétie et Benoît, des steppes désolées du Brabant Wallon. Pour la première fois, réunis à Bruxelles le temps d’un week-end torride ! Ne ratez pas ce chant de feu et de glace ! 

Vendredi 1er septembre

15 h – 17 h : Patrick Cornelis – Virus.

16 h – 18 h : Odrade – Le Chat qui n’aimait pas les Croquettes.

18 h – 20 h : Patrick Cornelis – Virus.

19 h – 20 h : Odrade – Le Chat qui n’aimait pas les Croquettes.

Samedi 2 septembre

10 h – 12 h : Alex Sierra – Hel’Blar.

12 h – 14 h : Odrade – Le Chat qui n’aimait pas les Croquettes.

13 h – 15 h : Alex Sierra – Hel'Blar + Benoit Roels – Quipou.

15 h – 17 h : Odrade – Le Chat qui n’aimait pas les Croquettes.

16 h – 18 h : Alex Sierra – Hel'Blar + Benoit Roels – Quipou.

18 h - 20 h : Odrade – Le Chat qui n’aimait pas les Croquettes.

Dimanche 3 septembre

10 h – 13 h : Alex Sierra, Hel'Blar.

13 h - 15 h : Odrade – Le Chat qui n’aimait pas les Croquettes.

16 h – 18 h : Odrade – Le Chat qui n’aimait pas les Croquettes.

Voir toutes les informations.