Mourir n\'a jamais tué personne reliure

Mourir n'a jamais tué personne

Dessin: Le_Coz - Scénario: Le_Coz
  • Projet Sandawe
  • Mourir n'a jamais tué personne

    Quand les passeurs d’âmes ne font plus leur travail, les défunts râlent !
    Mais quand une créature ancestrale s’en mêle, c’est le bordel !
    Un espoir ? Bône, James Bône !

    project board

Voir les visuels

RÉSUMÉ

Que feraient les défunts si, du jour au lendemain, plus aucun passeur ne venait les chercher dans leur tombe ?  
Indubitablement, une fois réveillés, ils s’ennuieraient à mourir !
Dans les profondeurs de notre monde, les passeurs et leurs sombres gardiens sont accrochés à leur « iCrâne » comme des zombies à de la chair fraîche.
Ils en oublient jusqu’à leur mission première, emmener les âmes vers leurs ultime voyage !
Mais ce cycle immuable de la vie à trépas ne peut-être bouleversé de la sorte.
Cerby, le gardien des portes de l’enfer, veille au grain, et va devoir tenir en respect une créature terrifiante. 
Pour cela il aura besoin de Bône, James Bône !
Malheureusement ce dernier n’est plus ici-bas. Il s'est déjà réincarné.
Comment le faire revenir dans le monde des défunts?

Cycle : Yo-Yo post mortem | Tome : 2/2 | Format : Histoire longue | Nombre de planches : 64 | Public : Tout public

  • Fantastique
  • Humour

Avis de l'éditeur

Commencé un peu par plaisir personnel, avec comme seul fil rouge une exploration du pays de nos chers défunts et tout ce qu'il pouvait suggérer comme idées déjantées, le projet "Yo-Yo post mortem" s'est finalement concrétisé en un hilarant (et somptueux) album intitulé "Mourir nuit gravement à la santé". L'auteur pensait avoir épuisé le sujet. Mais il restait des zones d'ombre (normal lorsqu'on est six pieds sous terre), des personnages qui n'avaient pas révélé tout leur potentiel, et pas mal d'idées toujours aussi farfelues se frayaient leur petit bonhomme de chemin dans son cerveau. Résultat, un tome 2 totalement inattendu, mêlant humour noir, émotion, poésie et inventivité dans un univers qui continuera à régaler les fans de Tim Burton.

Budget

Les montants des grands postes du budget de l’album "Mourir n'a jamais tué personne" sont les suivants :
1/ Frais de création : ± 15.000 €
2/ Frais d’impression et de transport : ± 8.000 €
3/ Frais de promotion : ± 2.000 €
4/ Frais de contrepartie édinautes : ± 5.500 €
5/ Commission Sandawe : 5.000 €
6/  Marge de sécurité : ± 3.000 €
7/ Frais administratifs et de comptabilité : 1000 €
Budget total (arrondi): 39.500 €

Pour plus d'informations sur les budgets, voir entre autres : 

DESCRIPTION

Mourir n’a jamais tué personne ! tombe 2

Un tome deux ? Mais pourquoi donc ? 
Lorsque j’ai réalisé le tome 1 je me suis rendu compte que je créais un univers à part entière.
Un univers souterrain si vaste qu’un seul album ne suffirait pas à exprimer toutes mes idées.
Les personnages eux aussi demandaient à « vivre ». 
Mister Bône ! Ce squelette si charismatique, allions-nous vraiment l’enterrer définitivement ?
Dans ce nouvel album, vous retrouverez certains des personnages du premier album qui ont un potentiel de grands acteurs, et qui feront sûrement une carrière souterraine internationale. 
Mais également de nouveaux venus aux talents multiples. 
Vous trouverez aussi une évolution dans la réalisation. J’ai commencé à dessiner 
« Mourir nuit gravement à la santé » en 2008. Sept années se sont écoulées entre le début  du tome un, et le début du tome deux. 
J’espère avoir fait quelques progrès, je sais maintenant tailler un crayon de papier.
Pour finir, parlons un peu du scénario. Le premier album était un exercice d’équilibriste pour moi une espèce d’écriture automatique au fur et à mesure que j’avançais les planches. 
Un monde à défricher, à construire, une expérience très enrichissante. 
Sur « Mourir n’a jamais tué personne », j’ai fait le scénario de manière plus traditionnelle, le décor était planté, l’univers était là. Il ne me restait plus qu’à diriger tous les acteurs. 
J’espère qu’ils vous feront sourire autant que dans le premier tome.
En ce qui me concerne, j’ai pris autant de plaisir à réaliser ce second opus. 
Maintenant que mon crayon est affûté, comme on dit au cinéma, Action !

Comment ça marche

Cliquez ici pour en savoir plus sur le fonctionnement de Sandawe.

Abonnez-vous à notre newsletter

Twitter

Facebook