Maudit Mardi T1 reliure

Maudit Mardi T1

Dessin: Vadot
  • Projet Sandawe

RÉSUMÉ

Cet album a été financé en même temps que le tome 2.

Isolé sur une île, Achille passe son temps à scruter l’océan. Il a une certitude : comme on le lui a prédit, il SAIT qu’il va mourir un mardi. Les autres jours, il ne peut donc rien lui arriver. Mais est-il aussi indestructible qu’il le pense ? Un événement dramatique va ébranler cette certitude. Il échappe de justesse à la noyade et, sous le choc, décide de briser sa solitude et de partir pour Hawkmoon, la mégapole. Là, vit Rebecca, son amour d’antan, qui a quitté l’île il y a bien longtemps. Mais qu’est-elle devenue ? L’attend-elle vraiment ? Tant d’années ont passé depuis son départ...  Alors qu’il la recherche, les jours de la semaine s’écoulent. Arrive le lundi. Les heures s’égrènent inéluctablement et, au douzième coup de minuit, il doit affronter l’angoisse du jour suivant. Car, pour Achille, chaque mardi peut être le dernier de son existence... le maudit mardi qu’il craint tant !


Cycle : Maudit Mardi | Tome : 1/2 | Format : Histoire longue | Nombre de planches : 58 | Public : Adolescents / Adultes

  • Roman graphique

Avis de l'éditeur

Inclassable. Nicolas Vadot est un auteur inclassable. Comme l'est son œuvre. Etonnante, surprenante. De celles, pour reprendre un cliché,  'qui ne laissent pas indifférent'. On adore ou on déteste. J'ai choisi  mon camp, celui du coup de foudre pour des livres au graphisme personnel qui, par le biais d'histoires fantastiques, trifouillent dans le  méli-mélo de l'inconscient humain.

'Maudit mardi !' ne fait pas exception. Vous aimeriez, vous, connaître le jour de votre mort?
Achille, lui, sait qu'il mourra un mardi. Un jour sur sept, donc, il ne  vit plus, il a peur. Mais le reste du temps, hanté par les fantômes de  son passé, vit-il vraiment? Indestructible, il l'est physiquement, oui.
Cela ne signifie pas qu’il en soit de même dans sa tête...

- Une histoire forte, dense, voltigeant sans cesse entre réel et fantastique
- Des personnages attachants, fragiles et complexes car profondément humains
- Tous les ingrédients d'un roman solide, servi par un dessin personnel, un trait puissant, une mise en couleur audacieuse

DESCRIPTION

Maudit Mardi ! est une histoire sur le manque de racines. Elle croise au départ deux idées : la première, celle d’un homme qui vient de s’enraciner – au sens propre du terme – sur la terre où il a toujours vécu, à la suite du décès de ses parents ; la seconde, lorsqu’il apprend quel jour de la semaine il va mourir. Ces deux idées entrecroisées serviront de prétexte fantastique et de porte d’entrée à une histoire beaucoup plus réaliste évoquant la relation du personnage, Achille, avec son amour de jeunesse, Rebecca, l’espoir d’aller la retrouver l’obligeant à prendre des risques, se découvrir et sortir de sa petite vie bien rangée.
 Ce projet est dans la lignée de mes précédents albums, Norbert l’Imaginaire (Lombard ), 80 Jours (en collaboration avec Olivier Guéret, co-scénariste) et Neuf Mois (Casterman), qui tous traitaient d’une sorte de découverte de soi, via un univers mi-fantastique, mi-réaliste. Mon activité principale de dessinateur de presse m’incite à réfléchir chaque jour sur les conflits à l’échelle politique, sociale et planétaire. Mon travail d’auteur de BD s’attache parallèlement à fouiller dans les conflits internes à chaque être humain, ceux-ci se révélant souvent transposés dans le « vrai » monde;
 
 Présentation des personnages
 
 « Maudit Mardi » se concentre avant tout sur deux personnages, Achille et Rebecca.
 
 Achille :      
 Menuisier de profession, Achille est un vieux garçon secret, d’une quarantaine d’années, qui vit seul dans la maison familiale, en bord de plage, sur son île natale, qu’il n’a jamais quittée. Achille vient de perdre ses deux parents, morts de vieillesse, l’un à la suite de l’autre. Ses parents formaient un couple modèle, très amoureux, et l’un n’a pas survécu longtemps au décès de l’autre. Il a eu un amour de jeunesse, Rebecca. Depuis le départ de celle-ci, alors qu’ils n’avaient pas encore vingt ans, la vie sentimentale d’Achille semble avoir été assez morne. La mort de ses parents va l’obliger à réfléchir à sa propre finitude, et par conséquent au sens qu’il compte dorénavant donner à son existence. Il va donc faire le grand saut, prendre sa valise et enfin quitter sa terre natale, pour aller à la découverte de la grande ville et tenter d’y retrouver Rebecca, sans savoir s’il court après son passé, ou s’il va à la rencontre de son avenir. Mais qui ne tente rien n’a rien… Apparemment solide comme un roc, Achille a néanmoins des cauchemars récurrents, des phobies envahissantes, comme la peur de l’avion, par exemple.
 
 Rebecca :
 Plus ou moins quarante ans elle aussi, Rebecca est peu ou prou l’inverse d’Achille : de tempérament impulsif, elle a grandi au sein d’un foyer chaotique. Ses parents ont divorcé durant son adolescence, et elle ne leur parle plus. Elle a depuis bien longtemps quitté son île natale, pour réussir dans la grande ville, où elle exerce le métier d’orthopédiste. Rebecca est une mère célibataire, qui vit avec son enfant de cinq ans, dans une maison cossue située dans les beaux quartiers. Achille, son amour de jeunesse, n’avait jamais répondu aux nombreuses lettres qu’elle lui avait écrites, juste après son départ de leur île. Elle s’est donc lassée, et avait perdu contact avec lui. Depuis lors, sa vie amoureuse a été très agitée et instable. Quelle ne sera pas sa surprise de voir sonner Achille à sa porte, vingt ans plus tard, un bouquet de fleurs en main. Lui, évidemment, ne connaît rien de la vie de Rebecca, car dans son esprit, l’histoire va reprendre telle qu’elle s’était brusquement arrêtée au sortir de l’adolescence. Mais évidemment, les choses ne sont pas aussi simples, dans l’existence… D’autant que Rebecca a l’air d’être aussi écorchée vive qu’avant, alors qu’Achille affiche une sérénité apparente sans faille. Un couple complémentaire, en somme ? Selina : Selina ressemble à Uma Thurman dans Pulp Fiction. Elle est originaire de la même île qu’Achille et Rebecca, mais du Nord, alors qu’eux sont du Sud. Selina a vite compris qu’elle avait peu d’avenir dans son trou perdu et a donc décidé de tenter sa chance à Hawkmoon, la grande ville, pour y assouvir son rêve de devenir danseuse professionnelle de claquettes. Mais la route est longue, elle le sait bien, si bien que pour le moment, elle travaille comme serveuse dans le centre-ville, pour payer les factures. Elle est la première personne que rencontre Achille, lors de son arrivée en ville. Leur premier contact est d’abord glacial, Selina s’étant construite une carapace pour résister au stress d’une mégapole, à l’inverse d’un Achille qui se comporte en véritable provincial. Mais quand ils réalisent qu’ils proviennent du même endroit, la glace est brisée et ils sympathisent. Mme Alice : Voisine de Rebecca, Madame Alice est une vieille dame assez stricte, mais chaleureuse. Veuve, elle garde le fils de Rebecca quand celle-ci doit aller travailler. Elle fait un peu office de mère de remplacement pour Rebecca et à l’art de cerner les gens dès le premier coup d’œil.
 
 La mouette :      
 La mouette est l’ange gardien d’Achille. Dotée de la parole, elle lui apprend au début de l’histoire qu’il va mourir un mardi, puis s’envole. Elle planera au-dessus de lui tout au long du récit, comme un guide abstrait, et reviendra aussi dans les cauchemars d’Achille. À la fin de l’album, on découvrira qu’Achille n’est pas le seul à avoir une mouette-ange gardien. Ces mouettes servent de métaphores à la « voix intérieure » qui guide les personnages vers leur destin.
 
 Hawkmoon :    
  La ville où est située l'intrigue. Une grande mégapole moderne. C’est la ville de Sydney, mélange de modernisme et de tradition, de gigantisme et d’intimisme, qui servira de modèle.
 

Comment ça marche

Cliquez ici pour en savoir plus sur le fonctionnement de Sandawe.

Abonnez-vous à notre newsletter

Twitter

Facebook