Les Damnés : Néora reliure

Les Damnés : Néora

Dessin: Danilo - Scénario: leduc
  • Projet Sandawe

Textes

Des meurtres et disparitions se multiplient depuis plusieurs semaines dans la cité de Lanxior. Toutes les castes de la population sont touchées mais les victimes sont uniquement des hommes. L’assassinat récent d’un partisan du gouverneur ne peut rester impuni. Cela doit cesser. Mais les enquêteurs sont dans une impasse. Un vieil homme évoque une bande de mercenaires spécialisée dans ce genre de missions, mais ils sont chers et peu fréquentables.

Un émissaire est mandaté pour les engager. A son arrivée, il a un aperçu des terrifiants pouvoirs des Damnés. L’un d’eux le reçoit, il s’appelle Hiram.

Néora est une belle jeune femme, hantée par ses tourments. Quand arrive la nuit, elle se transforme en félidé et commet toutes sortes d’exactions. Les hommes ne sont que des proies dont elle se repaît. Elle ne peut lutter contre ses pulsions sanguinaires.

Le jour venu, elle reprend forme humaine. Sa venue dans la cité de Lanxior n’est pas due au hasard. Elle cherche un homme, Conak Perfey.

Néora se souvient de lui. Elle était encore un enfant. Elle, son frère, sa mère (Amanda Kowest) et son père (Conak Perfey) voyageaient beaucoup, arpentant les déserts et les forêts de tous les continents. Tous deux étaient d’éminents scientifiques.

Après des années de bonheur, Néora et son frère s’interrogèrent sur les expériences de leur parent. Ils utilisaient des enfants de tribus locales. Sous prétexte de les soigner, les enfants subissaient des transfusions sanguines et des greffes d’organes d’origine animale, et plus spécialement de félins. Mais les enfants indigènes tombaient malades ou mouraient. La famille devait fuir pour recommencer leurs expériences ailleurs. Leur vie bascula le jour où les scientifiques découvrirent un chaman ayant le pouvoir d’invoquer les esprits des animaux. En combinant les deux processus, Conak et sa femme commencèrent à créer une nouvelle espèce hybride de surhomme. Mais le matériel humain manquait, les scientifiques étaient si proches de leur résultat qu’ils ne pouvaient attendre un prochain voyage. Il fallait mener l’expérience à terme maintenant et… sur leurs propres enfants.

Néora est là pour retrouver son père, à l’origine de l’abomination qu’elle est devenue.

Hiram et le reste des Damnés mènent leur enquête. Ils retrouvent la cachette de Néora et le charnier de ses victimes. Les Damnés remarquent que le mode opératoire varie sur certaines des victimes (notamment sur des aristocrates) comme si les meurtres étaient commis par deux personnes différentes.

Une première confrontation a lieu entre les Damnés et Néora mais la femme félidée parvient à s’échapper dans la cité.

Néora retrouve son père. C’est devenu un notable qui se veut respectable, menant une carrière politique ambitieuse. Mais au fond de lui, rien n’a changé. Il ne regrette rien. Il est fier de sa fille, de ce qu’elle est devenue, une arme redoutable, une espèce évoluée et un aperçu de son immense pouvoir. Il propose à sa fille de le rejoindre et de s’associer. Néora deviendra son bras armé, son agent, son garde du corps. Ensemble, ils anéantiront leurs adversaires. La famille sera enfin réunie. Néora est écoeurée et se demande pourquoi son père parle de famille. Conak utilise un sifflet à ultrason. Un autre homme félidé surgit. Néora est sous le choc. Elle reconnaît son frère. Ainsi, il a survécu ! Conak Perfey a profité des meurtres commis par Néora pour éliminer ses adversaires politiques et ses anciennes connaissances gênantes. C’est son fils qui les tuait. 

Son frère l’attaque. Néora refuse de le combattre mais ce dernier n’est plus qu’une arme au service de leur père. Elle n’a pas le choix. Néora l’affronte. Elle parvient à le vaincre.

Néora repense à sa mère. C’est elle qui l’a élevé après sa mutation. Elle a tout abandonné pour sa fille. Elle s’est enfouit avec Néora mais n’a pas pu sauver son fils. Ils se sont réfugiés dans la jungle. La culpabilité de sa mère était immense. Un jour, sous l’emprise de son mal, Néora la tue accidentellement. C’est à partir de cet instant que sa soif de vengeance devient incommensurable.

Néora, les yeux noyés de larmes, décapite son père d’un coup de patte.

Un des Damnés surgit dans la pièce. Une bagarre s’ensuit. Ils sont défenestrés.
Néora, affaiblie, s’enfuit sur les toits, puis dans les rues, semant la panique sur son passage.

Les autres Damnés l’encerclent. Le combat tourne en la faveur des mercenaires maudits. Néora est blessée. Maîtrisée, elle reprend forme humaine sous le regard troublé des Damnés.

Néora est condamnée à la potence.

La suite dans l'album!

Comment ça marche

Cliquez ici pour en savoir plus sur le fonctionnement de Sandawe.

Abonnez-vous à notre newsletter

Twitter

Facebook