T1 La Table d\'émeraude reliure

T1 La Table d'émeraude

Dessin: MOR - Scénario: mainil - Couleur: SILVIO
  • Projet Sandawe
  • T1 La Table d'émeraude

    En 1661, lorsque le jeune Louis XIV accède enfin au trône de France. Il est loin de se douter que dans l’ombre une sanglante conspiration menace déjà son pouvoir.
    Ni que son salut viendra peut-être d’un mystérieux chevalier mécanique, inconnu jusqu’alors.

    project board
  • Planche 01

    Planche 01 Planche 06
  • Planche 03

    Planche 03 Planche 02
  • Planche 04

    Planche 04 Planche 08
  • Planche 09

    Planche 09 Planche 22
  • Planche 21

    Planche 21 Planche 20
  • Planche 13

    Planche 13 Planche 10
  • Planche 17

    Planche 17 Planche 15
  • Planche 16

    Planche 16 Planche 18
  • Planche 19

    Planche 19 Planche 11
  • Planche 12

    Planche 12 Planche 05
  • Planche 14

    Planche 14 ULYSSE D’ASTARAC de FRONTAILLES
  • Recherches graphiques de JACQUES de VAUCANSON.

    Recherches graphiques de JACQUES de VAUCANSON. : Créateur du faux automate, joueur d’échec 'Le Turc Mécanique'. Il est incarcéré à la Bastille suite à cette mystification et propose au roi, de lui céder sa dernière invention. Un homme-mécanique. Recherches graphiques d’HERMÈS TRISMEGISTE. : Hermès Trismégiste, 'Hermès trois fois très grand', est un personnage mythique gréco égyptienne. On lui attribue un ensemble de textes, appelés Hermética, dont le plus connu est 'La Table d’émeraude'.
  • Recherches graphiques du chef du St Sacrement.

    Recherches graphiques du chef du St Sacrement. : Confrérie de dévots intégristes à la doctrine alchimique. La société du 'Saint-Sacrement' est dirigée par un mystérieux personnage sanguinaire et sans scrupules. Mais qui se cache derrière ce masque ? Découvrez les premières planches du tome 1! : sur Manolosanctis.com ou en recopiant ce lien dans votre navigateur http://www.manolosanctis.com/fr/bande-dessinee/le-chevalier-mecanique-1874

Voir les visuels

RÉSUMÉ

Mi-homme, mi-automate.
Le chevalier Ulysse d’Astarac est le premier 'homme-mécanique' de l’histoire de l’humanité. Ce 'super héros' avant l’heure deviendra le bras armé de Louis XIV et tentera de sauver son trône des attentats, meurtres, empoisonnements, messes noires, enlèvements…Que la confrérie intégriste du 'Saint Sacrement' projette à son encontre.
Mais arrivera-t-il à mener à bien sa mission face à la détermination et aux pouvoirs alchimique de cette sanglante confrérie ?... Ou faillira-t-il à cause de ses propres démons intérieurs ?

Sortie en librairie le 22 février 2012. Vous pouvez d'ores et déjà découvrir et investir sur le tome 3 en attendant la publication du tome 2 en octobre 2012.

Cycle : Le Chevalier Mécanique | Tome : 1/3 | Format : Histoire longue | Nombre de planches : 56 | Public : Tout public

  • Aventure
  • Fantastique
  • Fiction historique

Avis de l'éditeur

Cédric Mainil utilise habilement les ingrédients du roman de cape et d'épée, les intrigues de cour, les conspirations, les courtisans, pour installer un univers historiquement crédible dans lequel se déroulera le destin hors du commun de son héros. Le père de ce jeune infirme rejeté par tous sera condamné à lui faire subir une opération d'une inimaginable cruauté qui le transformera en machine humaine condamnée à servir, jusqu'à la fin de ses jours, celui qui l'a fait supplicier: le Roi de France. Un premier ressort dramatique très fort, pour une série qui en annonce bien d'autres.

- Un récit d'aventure très riche, sur des bases historiques solides.
- Au cœur de l'action, un super-héros d'un genre nouveau, dont l'origine dramatique renforce l'humanité.
- Une reconstitution graphique minutieuse de l'époque du XVIIe siècle.

DESCRIPTION

En 1661, sous le règne de Louis XIV. D’énigmatiques policiers enlèvent arbitrairement des enfants, sous couvert d’une ordonnance royale promulguée à l’origine pour lutter contre le vagabondage et la délinquance. Enfants qui sont ensuite livrés au responsable de l’hôpital général de Bicêtre afin d’alimenter un mystérieux trafic.

Au même moment, une attraction nommée 'Le Turc mécanique' fait sensation dans les plus prestigieux salons parisiens.
Crée par l’inventeur et mécanicien français, Jacques de Vaucanson. Cette fantaisie se présente sous la forme d'un automate habillé à la mode ottoman. Il est capable de jouer contre n'importe qui aux échecs, et de le battre. Et effectivement durant une partie se déroulant chez Françoise d’Aubigné, l'automate joue et gagne contre Jean-François Paul de Gondi, plus connu comme le cardinal de Retz.
   
Le lendemain soir, un personnage masqué assassine le Cardinal Mazarin en l'étouffant dans son lit. Et lui subtilise une partie de la mythique 'Table d’émeraude' de l’alchimiste gréco égyptien Hermès Trismégiste. Le meurtrier porte des gants noirs à crispin avec sur le rebord intérieur le signe zodiacal de la Balancer brodé en fil d'argent.

4 Mois plus tard. Suite au succès rencontré chez Madame d’Aubigné. Jacques de Vaucanson et 'le Turc mécanique' sont invités par le surintendant du Roi, Nicolas Fouquet, à se produire au château de Vaux-le Vicomte durant la réception qu’il donne en l’honneur de Louis XIV.

Lors de cette soirée, le roi accepte de jouer contre ce fameux automate dont tout le monde parle. Mais pendant la partie, une main gantée d'une paire de gants noirs à crispin sur lesquels sont brodés le signe zodiacal du Serpentaire, introduit en cachette un chien dans l'assistance. Celui-ci se dirige prestement vers l’automate. Et à l’aide de son museau et de ses pattes, gratte un endroit bien précis du meuble en bois qui supporte le joueur d’échecs.

Intrigué, Louis XIV se lève et ausculte attentivement la partie du meuble ciblée par le chien. Tout en pestant à voix haute, le roi tâte le meuble et soudain une pression de sa main gauche actionne un mécanisme invisible qui commande l’ouverture d’une trappe secrète. Aussitôt, un nain sort apeuré du ' Turc mécanique'. En effet, ce soi-disant automate n’était qu’une illusion permettant de masquer un compartiment secret dans lequel le fils adoptif de Jacques de Vaucanson pouvait se glisser et manipuler le Turc sans être vu de quiconque. Furieux, le roi ordonne à Fouquet d’embastiller sur le champ de Vaucanson et son fils, prénommé Ulysse.

Afin de sauver sa vie et surtout celle de son fils adoptif, Jacques de Vaucanson propose de céder au roi une invention incroyable qu’il était sur le point d’achever avant son arrestation: un 'homme-machine'.

Mi-homme, mi-automate, il est constitué d’un corps d’automate sur lequel De Vaucanson compte greffer une tête fraîchement décapitée.

Après avoir analysé tous les avantages qu’une telle invention pourrait lui procurer. Louis XIV accepte le marché, mais à ses terribles conditions…


Comment ça marche

Cliquez ici pour en savoir plus sur le fonctionnement de Sandawe.

Abonnez-vous à notre newsletter

Twitter

Facebook