L'Héritage du Chaos reliure

L'Héritage du Chaos

Dessin: Emmanuel Cassier - Scénario: Weissengel - Couleur: Emmanuel Cassier
  • Projet Sandawe

Voir les visuels

RÉSUMÉ

Augustin Dagneau et Noah Feuchtner ont tous deux connu les tranchées de la première guerre mondiale, chacun sous un drapeau différent.
Cela ne les a pas empêchés de nouer, au lendemain d'un conflit dont ils sont revenus meurtris, une solide amitié.

Paris, 1919, à la recherche de marchandises volées, les deux anciens combattants mettent le doigt sur un trafic qu'ils auraient préféré ne jamais connaître: le commerce du pillage des champs de bataille à peine désertés.
Hantés par le souvenir de leurs compagnons perdus au front, Noah et Augustin décident de poursuivre cette piste,
sans savoir jusqu'où les mènera leur quête.


One Shot : L'Héritage du Chaos | Tome : | Format : Histoire longue | Nombre de planches : 92 | Public : Adolescents / Adultes

  • Action
  • Fiction historique
  • Polar

Avis de l'éditeur

Initialement intitulé "Gueules cassées", ce titre a judicieusement été revu pour mieux correspondre à la réalité: il ne s'agit pas ici de la vie dans l'enfer des Tranchées, mais de celle... après. Lorsque l'on a survécu, que le souvenir de ces images abominables est à jamais ancré dans nos mémoires, et qu'il faut bien faire avec, se recycler et tenter d'oublier. Se recycler, les protagonistes de cet album tentent chacun de le faire à leur façon. Oublier, c'est bien plus difficile, d'autant plus quand les fantômes du passé surgissent encore, par le biais de trafiquants peu scrupuleux. Les amoureux du feuilleton populaire ne seront pas déçus; on retrouve dans cet album tous les ingrédients qui ont fait le succès des romans de Maurice Leblanc, Gaston Leroux, Eugène Sue — une histoire forte, des personnalités bien typées, du suspense, de l'émotion et des rebondissements nombreux.

Budget

Les montants des grands postes du budget de l’album L’HÉRITAGE DU CHAOS sont les suivants :
1/ Frais de création : ± 11.000 €
2/ Frais d’impression et de transport : ± 9.000 €
3/ Frais de promotion : ± 3.000 €
4/ Frais de contrepartie édinautes : ± 5.000 €
5/ Commission Sandawe : 5.000 €
6/  Marge de sécurité, frais de comptabilité : ± 4.000 €
Budget total (arrondi): 37.000 €

Pour plus d'informations sur les budgets, voir entre autres : 
http://www.sandawe.com/fr/faq/edinautes#q11 
http://www.sandawe.com/fr/faq/edinautes#q37 
http://www.sandawe.com/fr/faq/edinautes#q39

DESCRIPTION

La Somme, juillet 1916. Quelque part sur le front, l’offensive alliée regroupant des bataillons français et anglais est engagée face aux Allemands. Parmi les combattants, trois hommes... Trois soldats anonymes qui vont connaître dans leur chair et dans leur âme les ravages irréparables de la guerre...

Augustin Dagneau, 1ère classe de l’armée française, est fauché en pleine course par une rafale de mitrailleuse alors qu’il tente de traverser un espace découvert. Les jambes criblées de plomb, il est traîné hors d’atteinte par ses frères d’armes. Il conservera à jamais un boitillement qui le contraint à marcher avec une canne. 

Noah Feuchtner, sous-officier allemand, est pris sous le feu de l’artillerie ennemie. Alors qu’il tente, avec d’autres, de se mettre à l’abri, un obus explose à proximité, emportant une partie de son visage. Noah est récupéré vivant par les brancardiers, mais, désormais « gueule cassée », il porte pour toujours les stigmates de l’enfer.

Une colonne de fantassins anglais s’apprête à prendre position dans les ruines d’un hameau, mais l’artillerie teutonne pilonne avec acharnement l’endroit. Sous la pluie de feu, les hommes meurent et les derniers vestiges d’habitations sont anéantis. Lorsque l’enfer s’apaise enfin, un seul survivant est retrouvé, l’uniforme en lambeau, le corps indemne, mais l’esprit perdu... Qui est-il ? Nul ne le sait… Mais l’infirmière qui le soigne est bien décidée à le découvrir. 

Trois ans plus tard, alors que le monde réalise à peine l’ampleur du conflit qui vient de s’achever, les destins brisés de ces trois hommes vont se croiser.

Venu à Paris pour un combat de boxe de seconde zone, Noah est embarqué par Augustin dans ce qu’il croit n’être qu’un petit boulot de récupération d’objets volés, à la limite de la légalité. Tous deux ignorent encore qu’ils viennent de mettre le nez dans une sombre et tragique histoire d’héritage familial.

N’écoutant que leur instinct d’enquêteurs, les deux hommes vont s’acharner à faire tomber les masques des acteurs d’un complot sordide, un jeu de dupes où la cupidité, la jalousie et la rancœur mènent une danse macabre sur les corps encore fumants des sacrifiés de la « Der des Der ».

Comment ça marche

Cliquez ici pour en savoir plus sur le fonctionnement de Sandawe.

Abonnez-vous à notre newsletter

Twitter

Facebook