L\'héritage du chaos: Fugue berlinoise reliure
  • L'héritage du chaos: Fugue berlinoise

    Une nouvelle aventure de Noah Feuchtner et Augustin Dagneau, vétérans-détectives, dans un Berlin en pleine tourmente.

    project board

RÉSUMÉ

La première édition de cet album comprendra un dossier spécial "making of" avec des dessins inédits.

Printemps 1920, tandis qu'à Paris, Augustin cherche des locaux à but professionnel et à renouer avec Adèle, à Berlin, Noah pense à mettre un terme à sa carrière de boxeur.
Mais dans ce présent où se profile des projets d'avenir, le passé va les rattraper et les confronter aux soubresauts d'une Allemagne qui ne se guérira jamais de la défaite.

Cycle : L'héritage du Chaos | Tome : 2/2 | Format : Histoire longue | Nombre de planches : 64 | Public : Tout public

  • Action
  • Fiction historique
  • Polar

Budget

Les montants des principaux postes du budget de "La fugue berlinoise" sont les suivants :
1°) Création et mise en pages : ± 19 000 €
2°) Impression et transport : ± 4 500 €
3°) Promotion : ± 1 500 €
4°) Contreparties édinautes : ± 4 500 €
5°) Marge de sécurité 10% : ± 3 000 €
6°) Comptabilité : ± 1 000 €
7°) Commission Sandawe : 5 000 €
Total arrondi avec marge de sécurité : 39 000 €

Le budget effectif (enveloppe globale stable mais ventilation différente des postes possible) sera communiqué après réalisation.
Pour plus d'informations sur les budgets, voir entre autres : 
http://www.sandawe.com/fr/faq/edinautes#q11 
http://www.sandawe.com/fr/faq/edinautes#q37 
http://www.sandawe.com/fr/faq/edinautes#q39

DESCRIPTION

Au lendemain de l'armistice de 1918, l'Allemagne n'était plus la même, l'empire prussien avait vécu, il fallait reconstruire autre chose.
Le pays était humilié, les corps mutilés, ses âmes déchirées, les armes ne demandaient qu'à être rechargées, particulièrement dans la capitale allemande...
C'est au sein de ce chaos qu'Augustin et Noah vont devoir mener une nouvelle enquête.

Comment ça marche

Cliquez ici pour en savoir plus sur le fonctionnement de Sandawe.

Abonnez-vous à notre newsletter

Twitter

Facebook