Perrotin

Le Blog de Perrotin

Voir son profil Sandawe

Retour au blog du projet

Les contenus des blogs des auteurs sont sous la responsabilité de ceux-ci. Ils ne sont pas supervisés ni cautionnés par Sandawe.

Et moi qui croyais que le monde de la BD était épargné...

J'ai bien peur que la route soit encore longue...

46 commentaire

Votre avis

Veuillez vous connecter pour poster un commentaire.

member avatar

moi perso quand j'ouvre une bd avant de l'acheter je regarde pas si c'est un homme ou une femme au dessin...

posté par duncan89 -

member avatar

Tout ça remonte à qq années mais pas sûr que les temps aient tant changé que cela au point que cela n'arrive plus nulle part sur les lieux de travail
"Et donc, pupuce, ces pâtes bolognaise, elles sont prêtes, dis?!"

posté par AndyC -

member avatar

J'ai une collègue 30tenaire qui a réussi à changer de département et j'apprends à posteriori que mon chef aurait à 2 ou 3 occasions usé de petits effleurements du dos "en période estivale qd il fait chaud et que les épaules sont dénudées en venant en douce par derrière, au motif de jeter un coup d'oeil sur l'avancement des rapports etc", que cela l'avait mise très mal à l'aise, et d'entendre de collègues actuelles lui répondre "oui des fois faut le recadrer le pépère! faut bien lui faire comprendre les choses!" -il n'a qu'une mi 40taine d'années pour info, marié, 2 enfants. Hum! Hum,hum... Scènes de "sexisme ordinaire" vous diriez?... [anecdote dil y a 4, 5 ans que je raconte là, mais j'imagine que cela doit encore bien arriver chaque jour qq part en France...]

posté par AndyC -

member avatar

(soit dit en passant les femmes semblent adorer les hommes qui aiment cuisiner. ce qui n'arrange pas mes affaires. la faute à ma mère qui n'a pas transmis tous ses savoirs-faire? ou plus à ma nonchalance, mon désintérêt pour la chose, des anticipations personnelles un peu machistes à l'époque? Ah, oui, merci Docteur... comment? La séance est finie? Oui bien, en effet, oui, bien sûr évidemment qu'on se revoit la semaine prochaine, évidemment... bien sûr)

posté par AndyC -

member avatar

Ce genre de témoignages on en trouve malheureusement partout. Un peu plus que ce que je pensais on dirait...
Je suppose que le jour où on arrivera à vendre une voiture ou un yaourt sans montrer de femme à poil on aura fait un grand pas en avant pour changer les mentalités !

posté par tof -

member avatar

Bon c'est pas tout ça mais...
Ma petite gazelle elles sont prêtes ces pâtes à la bolognaise, là?

posté par AndyC -

member avatar

Pour ce sujet *

member avatar

Moi je suis d'accord avec Fred poil au.... !
Chouette débat que celui-ci.
Merci ce sujet abordé

member avatar

J'ai presque cru que Fred avec son "poils au nez" avait mis tout le monde d'accord.

member avatar

En effet, Weissengel, on ne tombera pas d'accord.

Et heureusement d'ailleurs, les gens qui sont toujours d'accord, c'est chiant (oui, je fais une généralité :p )

posté par Xavier -

member avatar

Je rajouterais même "Poils au nez".

posté par Bones -

member avatar

L'être humain est une alchimie complexe sans cesse en mouvement et évolution conditionnés par son environnement ...
Et le désir de supériorité n'arrange pas les affaires de beaucoup de personnes sur cette terre?
Un ailleurs meilleur peut-il exister?
^_^

posté par mkol -

member avatar

C'est quoi comme petite bête le vulve................................je la connais pas celle-là [->]----------------------> très très loin XD

posté par sam1979 -

member avatar

"Bug", pas but...

member avatar

Serge, oui, tu as raison, sorry... mais je ne sais pas qui a lancé le sujet vu que le but du site persiste et affiche que c'est... le blog du dernier à avoir commenté.

Pour le reste, c'est un débat sans fin et sans grand intérêt pour moi... le sexisme et la connerie sont partout, mais on ne va pas faire de généralités. Et les femmes savent très bien se défendre...

member avatar

hum, intéressante conversation, qui rappelle un vieux sujet de philosophie notre personnalité est-elle innée ou est-elle le fruit de nos expériences ?

Les deux, mais à des proportions différentes pour chacun. Le genre n'est qu'un paramètre, et pas forcément le plus important.

En tous cas, je n'ai jamais aimé les "cases", c'est une façon de vouloir enfermer l'individu (la ressemblance phonique avec "cage" n'est pas anodine) dans un groupe pour mieux lui nier son individualité, son côté unique.

Et dans le cadre de la BD, ajouter un "genre féminin" n'aura qu'une conséquence : me faire chier dans les rayons, parce qu'au lieu d'avoir un rayon alphabétique à parcourir, je vais en avoir deux... (je peste déjà contre la distinction shônen, shôjo et seinen pour le même motif)

posté par Ruhr -

member avatar

Bon, en fait, on est tous d'accord sur l'égalité de valeur ;)

posté par MissTIC -

member avatar

A ton tour de ne pas me faire dire, ce que je n'ai pas dit. :)
Bien sûr que tout ce qu'on vit influence nos œuvres, mais les généralités, pour moi, ça fonctionne en mathématiques, mais certainement pas sur des groupes d'individus.
Quand au genre (masculin ou féminin), encore une fois, c'est plus une construction sociale qu'autre chose, donc ça rejoint notre vécu.

Comme tu l'as dit au début, on ne sera pas d'accord, mais le débat, c'est bien aussi. :)

member avatar

Oui mais regardez, Adolph Hitler par exemple… Eh merde, je suis tombé dans le piège du point godwin pfff, quel con je suis.

posté par Bones -

member avatar

Tu le fais exprès...

Quand tu parles des hommes, tu parles de toutes les personnes qui ont un pénis. Quand tu parles de femmes, tu parles de toutes les personnes qui ont une vulve.
Ce sont 2 groupes d'individus tous différents.

Et pourquoi n'y aurait-il pas de généralités à faire? Un africain doit-il renier toute sa culture, son éducation et son histoire pour faire de la BD?

Ce que tu a vécu influence ce que tu fais en BD. Ta ville, tes rencontres, tes lectures... Et ton genre ne l'influencerait pas? Une bonne partie de ce que tu vis est liée à ton genre, pourquoi pas ton travail?

posté par Xavier -

member avatar

"(parce que oui, quand on parle d'hommes et de femmes, on parle de groupe et non d'individus séparés)"
Toujours pas d'accord, car il s'agit bien d'individus, tous différents les uns des autres.
Il n'y a pas de généralités à faire, pas plus qu'en fonction de sa couleur de peau, de son orientation sexuelle, de sa nationalité ou quoique ce soit d'autre.

member avatar

En ce qui concerne la BD en général par contre je ne peux rien dire de plus. Je ne m'aventure pas sur un sujet que je ne connais pas

member avatar

Weissengel, ne me fais pas dire ce que je n'ai pas dit. Non, il n'y a pas de spécificité féminine ou masculine à faire de la BD. Mais de façon générale (parce que oui, quand on parle d'hommes et de femmes, on parle de groupe et non d'individus séparés) on trouve des tendances différentes. Ce qui ne veut pas dire qu'un homme ne peut pas faire de la BD girly et qu'une femme ne peut pas faire une BD avec des gros barbares débordant de testostérone (pour caricaturer).

Enfin, je suis désolé mais il me paraît surprenant de dire que les différences homme / femme sont uniquement physique. Oui, la culture et l'éducation jouent un rôle mais un homme n'est pas une femme sans seins et avec un pénis à la place de la vulve.

posté par Xavier -

member avatar

Tu ne penses pas qu'il y ait des spécificités liées aux hommes et femmes autres que physiques ? Moi je le pense sans que je parle de spécificités négatives bien sur ! Je parle en général.

member avatar

Moi, je dessine comme une femme, m'a-t-on dit. Ca veut dire quoi? Je l'ai pris comme un compliment mais je ne suis pas sûr que c'en était un... ;-)

member avatar

Après quand on voit la place de la femme dans de nombreux pays à travers le monde ; il y a encore pas mal de boulot. Dans certains cas on est loin du sexisme ordinaire.

Estelle il y aura toujours quelques blaireaux sûr de leur bon droit . Un relent de droit de cuisage ancestrale probablement.

posté par usap97 -

member avatar

Aberrant, ce n'est même pas le mot, c'est au-delà de ça.

Je suis désolé, mais "qu'un homme ne peut dessiner comme une femme et inversement", déjà ça ne veut rien dire, puis cela participe au débat de fond.
Il n'y a pas de spécificité féminine ou masculine de faire de la Bande-Dessinée ou quoique ce soit d'autre.
Des différences physiques entre hommes et femmes, c'est évident, mais ça s'arrête là, le reste n'est qu'une question de (dé)formation sociale.
Pour paraphraser Simone de Beauvoir, on ne nait pas femme, on le devient, idem pour les hommes.

Tant qu'on restera figé dans des clichés, généralités sur des spécificités genrées qui n'existent pas (la douceur et la maternité pour les femmes, la guerre et la soif de pouvoir pour les hommes, ce serait ça?), le sexisme a de beaux jours devant lui.

member avatar

Merci, et Odrade est une femme de surcroit, la boucle est bouclée.

posté par Bones -

member avatar

Et sur ce sujet de fond, je pense qu'on est tous d'accord pour dire que c'est aberrant (sauf ceux qui pensent autrement et qui ne viendront pas témoignés of course!)

member avatar

J'aime bien l'argumentaire de Xavier :-)
Il ne veut en aucun cas dire que les femmes c'est ainsi et les hommes ainsi mais plutôt dire qu'il y a une direction vers laquelle se dirige plus les femmes et de même pour les hommes. Cela ne veut pas dire qu'un homme ne peut dessiner comme une femme et inversement !
Bref le sujet de fond n'est pas là mais est plus sur le côté egocentro-machiste couplé à une certaine lourdeur d'une partie de la population masculine.
@Bones : merci de nous ouvrir les yeux sur cette réalité peu connue de nos amis les bêtes (Odrade en sait quelque chose :p)

member avatar

Mayday ! Mayday!
Fred part en vrille !!!

member avatar

Et les chats qui font de la BD, on en parle des chats qui font de la BD ???

Bien souvent réduit à accepter de tomber des centaines de pages par mois pour trois… allez, au mieux quatre boites de Ronron par mois, les chats (et chattes) qui veulent faire de la BD leur métier sont bien souvent réduits à cumuler plusieurs métiers. si c'est pas dégueulasse.

On ne parle pas assez souvent de nos amis les bêtes dans le métier, trop souvent réduits au rôles de faire valoir d'un héros humain (joly Jumper, Bill, Rantanplan et j'en passe)… Mais ceux qui qui crées de la planche hein ? On en parle pas.

Je ne comprend pas… et à vrai dire cela me dégoute un peu, le genre humain est vraiment (vraiment vraiment) dégueulasse… Pauvres bêtes.

posté par Bones -

member avatar

Désolé Weissengel mais on ne tombera pas d'accord :)

Si on simplifie les système d'hormones que sont les oestrogènes et la testostérone qui sont réparties de façon différente chez les hommes et les femmes, on peut dire que les femmes ont une part féminine plus marquée et les hommes une part féminine moins marquée. Les proportions varient bien entendu en fonction des individus.

Je sais bien que des hommes ont une féminité plus marquée que d'autres et que des femmes sont plus masculines que d'autres. Et oui, chaque individu est différent. Je trouve triste que dans tous les combats féministes, on cherche toujours à dire que les hommes et les femmes sont les mêmes, c'est nié la spécificité des femmes, aussi différentes soient-elles.

posté par Xavier -

member avatar

"On dira ce qu'on veut mais une femme n'a pas la même sensibilité qu'un homme et (en généralisant) on peut dire qu'elles dessinent et racontent différemment."

Je vais donc dire ce que je veux :), mais je ne suis absolument pas d'accord avec toi, Xavier (et donc plutôt d'accord avec les autrices dénonçant ces cases dans lesquelles on veut les mettre).
Chaque être humain, qu'il soit homme, femme, transgenre ou que sais-je a sa propre sensibilité.
Pour ma part, je ne crois pas en des sensibilités spécifiquement "féminines" ou "masculines", et toute généralité me paraît contreproductive.

Notre métier n'est pas une bulle hors d'une société et des ses problèmes.

member avatar

@Usap : tout à fait d'accord, ce genre de problèmes n'est pas lié à un métier, c'est sociétal...
Etant une femme dans un monde principalement masculin, je peux dire que j'ai aussi subi quelques trucs vraiment déplacés. Bref, les mentalités évoluent, vraiment, j'ai de moins en moins de soucis avec ça, mais ya encore du boulot avec certaines personnes :)

posté par MissTIC -

member avatar

@ Erik : on est ici sur mon blog perso et, à preuve du contraire, je peux y lancer les sujets qui me plaisent.

posté par Perrotin -

member avatar

Et au passage, c'est un sujet de forum, sans vraie raison d'être sur ce site, revenons aux albums.

Dont le plus en vogue en ce moment est "la pluie de corps".

D'Anaïs Berbabé.

member avatar

C'est un problème de société ,pas de corporation .

posté par usap97 -

member avatar

Je pense que la différence ,c'est qu'aujourd'hui on en parle et surtout que les femmes n'hésite plus à remonter les infos.
Il y a toujours eu des gros cons sexiste. Les jeunes ont juste vieilli .
D'accord avec Xavier ,ne pas diluer le propos.
On en revient à l'éducation , une fois de plus .

posté par usap97 -

member avatar

Les plaisanteries pas toujours fines, répétées inlassablement, peuvent devenir insupportables pour certaines... Ceci dit, je suis depuis 19 ans dans le métier, et je n'ai pas souvenir d'avoir été le témoin d'un comportement sexiste. D'où mon effarement en lisant ces témoignages...

posté par Perrotin -

member avatar

Évidemment, c'est affligeant et je comprends la plupart de ces auteurs, ainsi que leur ressenti mais je suis certain que ce n'est pas propre à là Bd plus qu'ailleurs. On pourrait lire des témoignages de ce genre dans tous les milieux professionnels, des qu'il y a des hommes et des femmes en contact.

Pour ma part je connais beaucoup d'auteur filles que j'admire et apprécie pour leur talent artistique, sans pour autant me comporter comme un gros con sexiste, ce qu'on est toujours un peu quand il arrive qu'on plaisante de façon pas toujours fine. Après il ne faut pas non plus tout prendre au pied de la lettre.

member avatar

Personnellement, et j'en ai discuté avec des amies ayant signé la fameuse charte, je soutiens ce combat mais je trouve qu'il faudrait recentrer certaines choses. Ca dilue le propos et fait perdre du poids à la cause.

Notamment, je ne suis pas d'accord avec celles et ceux qui luttent contre les collections "BD par des femmes" ou les expos "BD de femmes".
On dira ce qu'on veut mais une femme n'a pas la même sensibilité qu'un homme et (en généralisant) on peut dire qu'elles dessinent et racontent différemment. Bien sûr chacun(e) a sa spécificité et tout est possible.

De même qu'on sépare la BD franco-belge, américaine, asiatique et africaine, je pense que chaque auteur(e) a ses spécificités. Ces spécificités étant liées, en partie, à ses origines, son éducation, son genre...

Bref. Pour tout ce qui est harcèlements, insultes, humiliations, je suis de ce combat. Mais il faut faire attention à ne pas se disperser, au risque de décrédibiliser cette juste cause.

posté par Xavier -

member avatar

Wouaw j'ai lu une dizaine de témoignages... C'est incroyable... Certains hommes dont de vrais animaux (et encore, je ne sais pas si on peut appeler ça des animaux...)
Bref l'une des nombreuses misères de ce monde !
Ce genre de comportement se transmet de père en fils généralement, tout comme le racisme ou autre comportement (positif ou négatif d'ailleurs)
Bref courage à vous mesdames !

member avatar

Je l'ai vu également je pense qu'aucun milieu n'est épargné

posté par yannis79 -

member avatar

C'est marrant. J'ai lu ça ce matin. Ca m'a mis assez en colère. Il faut beaucoup de temps, un changement de narration et sans doute beaucoup d'efforts au niveau de l'éducation.