4 questions à... Manu Cassier, dessinateur de l'Héritage du Chaos.

On continue avec la nouvelle rubrique « 4 questions à... ». Tous les mois, un auteur posera 4 questions à un autre auteur de son choix. Aujourd’hui, c’est Philippe Pelaez, scénariste « d’Oliver et Peter » et « Parallèle », qui a décidé de s’adresser à Manu Cassier, le talentueux dessinateur de la série « L’Héritage du Chaos ».

Philippe Pelaez - Manu, est-ce que la BD, c’est plus fort que toi ?

Manu Cassier - J’ai toujours eu une passion pour ce vecteur, mais il n’est pas le seul, le cinéma, les livres d’illustrations en font également partie.

P.P. - Comment vois-tu l’avenir de Sandawe ?

M.C. - Honnêtement, je ne sais pas. Pour en avoir discuté avec des libraires, l’image de Sandawe semble avoir été écornée par plusieurs albums sortis dans les débuts. A priori, les dernières sorties sont bien mieux accueillies par les libraires... et, peut-être, par le public !? Espérons que cela soit le cas et que cela amène de nouveaux investisseurs... On sent un essoufflement de pas mal d’édinautes qui constituent le « noyau actif »  de la communauté SW.

P.P. - Pourquoi le lien avec Sandawe et les édinautes est-il si fort ? Pourquoi autant de passion, quoi !


M.C. - Là, j’avoue ne pas savoir trop quoi répondre. Peut-être vaudrait-il mieux poser la question, de façon individuelle, aux édinautes eux-mêmes, car si c’est bien une question d’affect cela est propre à chacun, non !? Après, il y a, en plus, la question de l’argent qui rentre en ligne de compte... et cela ne simplifie rien.

P.P. - As-tu un plan de carrière ?

M.C. - Bien sûr ! Il est simple : faire des albums personnels et qui posent questions... et, surtout, qui se vendront à des centaines de milliers d’exemplaires !... :O)

Découvrez et participez au financement de « L’Héritage du Chaos », la série à succès de Manu Cassier et Weissengel.